Baptisée La Trajectoire, l'oeuvre d'art représentant 24 oiseaux sera installée devant le centre communautaire du Jardin dans l'arrondissement de Charlesbourg, à l'intersection de la rue des Roses et de l'avenue des Sauges.

Bientôt une oeuvre de Cooke-Sasseville à Charlesbourg

Le duo d'artistes Cooke-Sasseville, qui signera la sculpture monumentale La rencontre devant le Centre Vidéotron, aura aussi une oeuvre à Charlesbourg.
Baptisée La trajectoire, l'oeuvre d'art représentant 24 oiseaux sera installée devant le centre communautaire du Jardin dans l'arrondissement de Charlesbourg, à l'intersection de la rue des Roses et de l'avenue des Sauges.
«Présentant une parenté formelle avec une gerbe de blé, la lecture de cette proposition se transforme en fonction du déplacement des gens qui circulent dans le secteur avoisinant», peut-on lire dans le document décisionnel du comité exécutif.
Les élus ont voté mercredi l'octroi d'une somme de 39 323 $ pour la réalisation de cette sculpture de Jean-François Cooke et Pierre Sasseville.
«Surplombant le site d'intégration à une hauteur avoisinant les huit mètres, l'oeuvre illustre symboliquement des notions telles que l'entraide et l'atteinte d'objectifs communs. Semblant tous [les 24 oiseaux] nager dans la même direction, soit celle du centre communautaire», poursuit le document à propos de cette oeuvre «représentant l'esprit de groupe».
On doit aussi à Cooke-Sasseville l'audacieuse oeuvre De l'eau sur le feu... inaugurée l'été dernier devant le complexe résidentiel pour personnes âgées Villa Beauséjour, à l'emplacement de l'ancienne église Saint-Thomas-de-Villeneuve sur l'avenue Royale à Beauport.
Cette sculpture proposait une relecture pop et colorée de deux oeuvres emblématiques de l'histoire de l'art : Le penseur de Rodin et Le discobole de Myron.
Quant à La rencontre, qui représente deux gigantesques cerfs de bronze sur un socle de béton, l'oeuvre sera installée sur la place Jean-Béliveau devant l'amphithéâtre l'été prochain.