Paul McCartney est en spectacle ce lundi à Québec, au Centre Vidéotron.

États-Unis: McCartney en tête des ventes pour la première fois en 36 ans

NEW YORK — All together now! Paul McCartney vient de prendre la tête du classement de référence des ventes d'album aux États-Unis, le Billboard, avec son dernier album solo, «Egypt Station». Une première pour Sir Paul en... 36 ans.

À 76 ans, le bassiste des Beatles a sorti son 17e album solo, un opus de 16 titres enthousiasmant, acclamé par la critique et les fans et produit notamment par Greg Kurstin, l'homme derrière les succès de la chanteuse Adele.

C'est la première fois depuis Tug of War en 1982 qu'un des albums du chanteur de Liverpool prend la première place du classement américain de ventes d'albums.

Depuis sa sortie le 7 septembre, l'équivalent de 153 000 copies de Egypt Station se sont écoulées aux États-Unis, selon l'institut Nielsen Music.

Fait suffisamment rare pour être remarqué à une époque où le streaming domine l'industrie de la musique, sur ses 153 000 albums vendus, 147 000 étaient des versions physiques du disque, selon Billboard.

Nul n'étant prophète en son pays, «Macca» n'a pas fini à la première place du classement britannique des ventes d'album, cet honneur revenant à Eminem et son disque Kamikaze.

Paul McCartney n'a pas lésiné sur les moyens pour assurer la promotion de son album aux États-Unis, multipliant les interviews et les apparitions dans les très populaires talk shows de fin de soirée.

Une interview en particulier a retenu l'attention du public : dans le magazine GQ, un McCartney plus transparent que jamais a notamment révélé s'être masturbé dans sa jeunesse avec son comparse John Lennon.