L'humoriste Dieudonné, qui doit faire une tournée de spectacles au Québec, a été condamné à plusieurs reprises pour des propos sur le peuple juif.

Dieudonné à Québec: la Ville ne s'en mêlera pas

L'humoriste Dieudonné M'Bala M'Bala ne fera face à aucune opposition de la part de la Ville de Québec lors de son passage à LaScène Lebourgneuf, le 16 mai. Toutefois, le maire Régis Labeaume a fait savoir que l'artiste n'était «jamais le bienvenu».
«C'est un gars qui est en train de se mettre riche en étant raciste et antisémite, a-t-il tranché, mardi après-midi. J'espère qu'il va devenir riche très vite pour quitter la scène et qu'on ne le revoit plus jamais. C'est ça qu'on souhaite.»
M. Labeaume ne s'est pas étendu longtemps sur le sujet, mais il a souligné qu'il serait «gêné» d'aller voir le spectacle de l'artiste français.
«Quand t'as moins de talent, tu décides d'être raciste, ça pogne, alors il n'est pas très talentueux, visiblement», a-t-il ajouté.
Un peu plus tôt, la conseillère et vice-présidente du conseil exécutif de la Ville, Julie Lemieux, a expliqué qu'elle laissait les gestionnaires de salles et les gérants d'artistes faire leur travail. Elle a aussi rappelé qu'il n'est pas question pour elle et son équipe de bâillonner des manifestations artistiques.
«Je ne peux pas censurer les salles de spectacles et je ne peux pas censurer les festivals; ça ne fait pas partie de notre façon de voir les choses. C'est certain que c'est quelqu'un qui ne laisse personne indifférent, qui a dit des choses déplorables. J'espère qu'il va bien se comporter quand il sera ici. [...] On apprécierait énormément qu'il ne vienne pas ici pour soulever des débats malheureux.»
La nouvelle halte de Dieudonné s'inscrit dans le cadre d'une tournée qui comporte des représentations à Montréal et à Trois-Rivières. L'humoriste vient présenter En paix où il se dit plus apaisé, un spectacle qui a circulé amplement en France, sans qu'il y ait d'accrocs.
Le Français n'en sera pas à sa première visite à Québec. Or depuis son précédent séjour, en 2008, il s'est régulièrement retrouvé devant les tribunaux français en raison de certaines de ses déclarations ou de segments de ses spectacles, qui lui ont valu des accusations d'antisémitisme. Il a entre autres été condamné à une amende de 22 500 euros (32 874 $CAN) pour ses propos envers le journaliste Patrick Cohen, qui l'avait écorché, par le passé. Dieudonné avait dit, dans Le mur : «Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire ses valises. Moi, tu vois, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz... Dommage!»
En paix est présenté comme le dernier «spectacle» de Dieudonné. L'humoriste français n'est toutefois pas en train de faire ses adieux à la scène, puisqu'il prépare une série de «Performances artistiques» dont la première, qui porte sur les médias, doit débuter le 5 mai, en France.  Avec la collaboration d'Annie Morin