Du côté du Village Pigeonnier, un jukebox vivant sera animé par la Ligue d’improvisation musicale de Québec.

Deux villages festifs et familiaux au ComediHa!

Le «cœur battant festif» du ComediHa! mettra en valeur deux nouveaux sites qui se font face : le Village George-V et le Village Pigeonnier, au parc de la Francophonie. Le Soleil est allé visiter les installations, où les familles et les festivaliers qui veulent se sustenter devraient trouver leur compte, avant ou entre deux spectacles.

Les millions supplémentaires que le ComediHa! a obtenu de ses partenaires privés (une dizaine sur cinq ans, donc deux cette année) ont permis au festival d’humour de Québec de développer ses activités dans l’espace public et de bonifier son offre. «Avec le déplacement du festival en août, on voulait animer la ville en extérieur», note Sylvain Parent-Bédard, président fondateur de l’évènement. «On a exploité plusieurs idées que nous avions vu au FRINGE d’Édimbourg, pour que les festivaliers vivent une expérience ludique et festive, dans des installations qui favorisent la proximité, une donnée très importante en humour.»

Au Village George-V, de l’autre côté de la Grande Allée, on pourra assister à la version scénique de «Piment fort».

Au Village Pigeonnier, les tout-petits pourront se promener dans une mini forêt enchantée, peuplée de sons et éclairée en soirée. Les spectacles La remise de Diogène, par le Théâtre Rude Ingénierie, et ComediHa dell’arte du Théâtre Niveau Parking, présenté trois fois par jour, amènent du théâtre dans l’équation. «Dans ComediHa dell’arte, des touristes italiens visitent Québec. C’est muet, acrobatique et interactif», résume Marc Gourdeau, qui s’est occupé de la programmation des deux villages. Deux comédiens joueront aussi les faux voyants, près d’un cabinet de curiosités rassemblant des objets mystico-oniriques. Un jukebox vivant, assuré par les musiciens de la Ligue d’improvisation musicale de Québec, permettra aux festivaliers d’entendre leurs demandes spéciales en direct. Ces activités sont gratuites pour tous. Les détenteurs de laissez-passer peuvent en plus essayer la tyrolienne, un Défi Évasion avec une touche d’humour ainsi qu’un mur d’escalade. 

Les festivaliers pourront participer au Défi Tombe à l’eau, qui consiste à essayer de faire tomber à l’eau une personne de leur entourage, un humoriste ou une personnalité d’affaires.

De l’autre côté

Au Village George-V, sur l’autre rive de la Grande Allée, quatre salles accueillent des spectacles. Le «bunker», fait de conteneurs surmontés d’un toit en toile, peut accueillir 215 personnes pour la version scénique de Piment fort et le spectacle Impro texto, avec Réal Bossé et Luc Senay. Le «cube», une petite salle d’une soixantaine de places, abrite le volet anglophone et international du ComediHa!. Il y a finalement deux chapiteaux qui accueillent trois ou quatre spectacles par soir, dont les fameux Shows mystères. «Nous voulions créer des lieux inusités pour faire vivre une expérience privilégiée avec les artistes», souligne M. Parent-Bédard. 

L’espace MiHa!M permet aux restaurateurs de la Grande Allée et du Château Frontenac de réinventer l’épluchette de blé d’Inde de manière gastronomique.

Le funambule et artiste de cirque Lautrevu s’exécutera à une vingtaine de mètres de hauteur, au-dessus des deux villages, chaque soir à 18h. 

Plusieurs terrasses ont été aménagées pour servir d’aire de repos et de restauration. L’espace MiHa!M permettra notamment aux restaurateurs de la Grande Allée (et du Château Frontenac) de réinventer l’épluchette de blé d’Inde de manière gastronomique.

Au total, ce sont plus de 450 artistes qui prendront part à quelque 300 spectacles et activités du 19e ComediHa! , qui se déroule jusqu’au 19 août.

+

TRIPPE DANS TA BULLE

Le 19e ComediHa! est l’occasion de lancer une collecte de fonds, baptisée Trippe dans ta bulle. En faisant un don à la sortie des spectacles en salle, en ligne au
comedihafest.com/trippe-dans-ta-bulle/ ou en participant au Défi Tombe à l’eau (où ils pourront essayer de faire tomber à l’eau une personne de leur entourage, un humoriste ou une personnalité d’affaires) les festivaliers soutiendront deux fondations. Le Fonds Antoine (nommé en l’honneur du fils de Sylvain Parent-Bédard), qui s’implique auprès des personnes autistes, épileptiques et ayant un retard global de développement ainsi que de leur entourage, de même que la Fondation Véro & Louis, qui s’implique auprès des adultes de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme en construisant des maisons adaptées à leurs besoins.  

+

VOUS VOULEZ Y ALLER?

  • Quoi: ComediHa!
  • Quand: du 8 au 19 août
  • :  une vingtaine de lieux, dont place George-V et le parc de la Francophonie
  • Prix: laissez-passer 50 $
  • Infos: comedihafest.com