«Blue Rigi», de Tuner, vendue aux enchères en 2006.

Deux expos d’envergure à Québec en 2020

Québec accueillera deux expositions d’envergure à Québec en 2020 : «Turner et le sublime» au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) et «Effets spéciaux» au Musée de la civilisation. Les deux institutions obtiennent chacune un coup de pouce de 500 000 $ de Québec et de la Ville de Québec à cet effet.

L’exposition consacrée au grand maître J.M.W. Turner (1775-1851), du 20 juin au 27 septembre, est une exclusivité canadienne. Pas moins de 75 œuvres du peintre de la lumière, considéré comme un des précurseurs de l’impressionnisme, seront exposées — en majorité de la célèbre collection du musée Tate.

Le Britannique a fait l’objet d’un superbe film biographique de Mike Leigh, consacré aux 25 dernières années de son existence. Mr. Turner avait valu à Timothy Spall le prix d’interprétation au Festival de Cannes 2014.

Parlant de 7e art, l’exposition au Musée de la civilisation, du 18 juin au 25 avril 2021, risque, elle aussi, d’en mettre plein la vue. Cette adaptation de l’expo à succès présentée à Paris l’an dernier sera consacrée aux effets spéciaux utilisés par l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Le parcours immersif de toutes les étapes de production permettra notamment au visiteur de réaliser sa propre bande-annonce. L’expertise québécoise, reconnue mondialement, sera mise en valeur.

Les curieux pourront aussi découvrir plus d’un siècle de recherche et de création à travers des œuvres incontournables de tous genres, comme l’emblématique Voyage dans la lune (1902) de Georges Méliès; L’aube de la planète des singes (2014) de Matt Reeves, ou encore L’histoire de Pi (2012) d’Ang Lee.

Les subventions de 500 000$ sont issues de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Québec et le gouvernement du Québec.