Jodie Comer et Sandra Oh dans Killing Eve, une série d’espionnage qui fait la part belle aux héroïnes féminines.

Des thrillers et des femmes au premier festival Canneseries

PARIS — Dix séries internationales ont été sélectionnées pour la compétition officielle de la première édition de Canneseries, festival international de séries télé, qui se déroule du 4 au 11 avril.

Le jury présidé par l’Américain Harlan Coben, auteur de best-sellers policiers et de séries (The Five, Une chance de trop) décernera les prix de la musique, du scénario, d’interprétation, le prix spécial d’interprétation, et enfin celui de la meilleure série, le 11 avril, lors d’une cérémonie de clôture retransmise en direct sur Canal +.

Parmi les séries en lice, le thriller mexicain Aqui en la tierra, en huit épisodes (Fox), a été créé par le comédien et réalisateur Gael García Bernal (Mozart in the Jungle, Amours chiennes).

La série italienne Il Cacciatore (Le chasseur) (Rai 2), librement adaptée du livre du magistrat Alfonso Sabellace Cacciatore di mafiosi, raconte la traque d’un parrain de la mafia par le magistrat Saverio Barone, du pôle antimafia de Palerme, dans les années 90. La première diffusion de la série débute mercredi en Italie.

Également en compétition Félix, thriller romantique espagnol en huit épisodes (Moviestar) créé par le réalisateur catalan Cesc Gay (Truman), tourné en 4K, dont l’intrigue se déroule en Andorre, mais aussi dans le sud de la France.

Killing Eve, série d’espionnage en huit épisodes (BBC America) créée par Phoebe Waller-Bridge (Fleabag) fait la part belle aux héroïnes féminines avec, dans les rôles principaux, Sandra Oh (Dre Grey) et Jodie Comer (Doctor Foster).

La sélection compte aussi les israéliennes Miguel (Hot) et When Heroes Fly (Keshet Broadcasting), la norvégienne State of Happiness (NRK1), l’allemande The Typist (ZDF), la sud-coréenne Mother (TvN) et la belge Undercover (Eén).

Deux séries de format court québécoises dans la course

Un autre jury récompensera des séries de format court — L’arène de Jean-François Leblanc et Dominos de Zoé Pelchat font parties des nominés pour le Canada, aux côtés d’œuvres des États-Unis, Cuba, Colombie, Corée du Sud, Inde — avec le prix de la meilleure série numérique dans le cadre de «Canneseries digital».

Hors compétition, la série policière Safe de Harlan Coben sera projetée en avant-première mondiale lors de la clôture, tandis que la saison 3 de Versailles ouvrira le festival, le 4 avril.

La vérité sur l’affaire Harry Québert, adaptation du best-seller de Joël Dicker, réalisée par Jean-Jacques Annaud lancera la compétition officielle le 7 avril.

Canneseries est en concurrence avec le festival Series Mania Lille-Hauts-de-France, qui se déroulera pour la première fois à Lille, du 27 avril au 5 mai.