Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
De retour la saison prochaine pour une cinquième saison, <em>Huissiers</em> présente des situations d'évictions réelles.
De retour la saison prochaine pour une cinquième saison, <em>Huissiers</em> présente des situations d'évictions réelles.

Des organismes communautaires réclament le retrait de l'émission Huissiers

Richard Therrien
Richard Therrien
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
BLOGUE / Plus de 110 organismes communautaires réclament qu'on retire des ondes et des plateformes de Noovo la série docu-réalité Huissiers. Dans une plainte formulée au diffuseur, ils estiment qu'en pleine crise du logement, l'émission «ne respecte pas le droit à la vie privée, ni le droit à la dignité humaine» et exploite «la détresse vécue par les locataires évincés».

Parmi eux figure Projet PAL, un organisme communautaire qui lutte contre l'isolement des personnes qui vivent avec un problème de santé mentale et contre la discrimination dont elles sont victimes. Une pétition lancée sur le site change.org demande à Bell Média et à la maison de production Pixcom «l’arrêt immédiat de la production de cette émission».

De retour la saison prochaine pour une cinquième saison, Huissiers présente notamment des situations d'évictions réelles. On y voit des huissiers de justice se présenter chez des locataires afin de les informer qu'ils doivent quitter leur domicile, faute d'avoir payé leur loyer. D'autres cas relèvent davantage de la petite criminalité et du crime organisé.

«Saisies, expulsions, fraude, mandats font partie de leur quotidien», peut-on lire sur la page de l'émission.

Bien que certaines personnes acquiescent et collaborent, ces évictions nécessitent parfois l'intervention de la police et suscitent des réactions souvent explosives et déchirantes. Elles impliquent régulièrement des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, d'accumulation compulsive et de consommation, et dont les visages sont souvent brouillés.

«Combien de personnes ont vu leur réputation détruite, et leur détresse psychologique augmenter après leur passage à cette émission? Pourtant, avec son initiative Bell Cause pour la cause, Bell est un acteur dans le milieu de la santé mentale, et dit travailler à mettre fin à la stigmatisation», souligne la pétition.

Celle-ci rappelle également que Huissiers «présente des locataires qui protestent ou encore qui pleurent, supplient l'huissier de ne pas les évincer. On diffuse des images de leurs objets personnels, qui se ramassent souvent sur le trottoir.»

En somme, la pétition réclame «la fin de la diffusion et de la rediffusion de cette émission», demande qu'on retire «les épisodes déjà produits du Web» et qu'on cesse d'«offrir des crédits d’impôt à la production de cette émission».

«Il est inacceptable d'utiliser des fonds publics pour présenter des situations difficiles et des enjeux complexes d'une manière si réductrice. Nous croyons que cela a un effet social négatif, et ça doit cesser», poursuit le texte de la pétition.

Noovo n'a vraisemblablement pas l'intention d'interrompre la production et la diffusion de cette émission très regardée. Interpellé sur cette question par Le Soleil, Bell Média dit néanmoins avoir rencontré, avec les gens de Pixcom, l'équipe de Projet PAL «pour discuter des enjeux soulevés».

«Nous sommes présentement en train d’évaluer avec Pixcom quels changements peuvent être apportés à la production de la saison 5 pour répondre à ces préoccupations», a fait savoir le service des communications de Bell Média.


Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.