Kevin Spacey, âgé de 59 ans, doit se présenter devant le tribunal le 7 janvier pour faire face à une accusation d'attentat à la pudeur et voies de fait.

Des détails sur les allégations d'attouchements sexuels visant Kevin Spacey

BOSTON — Un jeune homme du Massachusetts qui affirme avoir subi les attouchements sexuels de l'acteur Kevin Spacey dans un restaurant de Nantucket en 2016 a capté sur vidéo une partie de la scène, selon des documents de la cour.

Le jeune homme, alors âgé de 18 ans, avait envoyé cette vidéo à sa petite amie par l'entremise de Snapchat. La vidéo montrerait que l'acteur a mis la main sur le devant de son pantalon, selon un rapport de la police d'État déposé à la Cour du district à Nantucket, et obtenu par le quotidien Cape Cod Times.

Les avocats de Kevin Spacey ont déclaré lors d'une audience la semaine dernière que la vidéo ne montrait finalement que la main de quelqu'un touchant la chemise d'une autre personne, mais ne montrait pas d'attouchements, selon le quotidien «Boston Globe», qui a obtenu un enregistrement sonore de l'audience.

Kevin Spacey, âgé de 59 ans, doit se présenter devant le tribunal le 7 janvier pour faire face à une accusation d'attentat à la pudeur et voies de fait. S'il était reconnu coupable, l'acteur déchu pourrait être condamné à une peine maximale de cinq ans de prison. L'affaire avait fait surface en novembre 2017 lorsque l'ancienne chef d'antenne Heather Unruh, de Boston, a révélé que l'acteur avait posé la main sur les parties génitales de son fils.

En essayant de démontrer au tribunal qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour inculper M. Spacey dans cette affaire, son avocat soulignait la semaine dernière que le fils de Mme Unruh n'avait pas signalé immédiatement les attouchements à la police. Me Alan Jackson, de Los Angeles, a aussi plaidé que le jeune homme avait menti sur son âge en prétendant qu'il avait 23 ans. Le jeune homme a aussi admis qu'il était tellement intoxiqué ce soir-là qu'il s'est peut-être évanoui peu de temps après les attouchements présumés. Me Jackson a enfin plaidé que le jeune homme n'avait fait aucun effort pour s'éloigner de M. Spacey au restaurant.

Mme Unruh a expliqué en conférence de presse l'année dernière que son fils n'avait pas porté plainte plus tôt en raison de la peur et de l'embarras. La victime présumée a par ailleurs déclaré à la police qu'il était difficile de s'éloigner de son agresseur dans ce restaurant bondé.

Ni M. Spacey ni ses avocats n'ont répondu publiquement à ces allégations. Par contre, l'acteur a publié lundi une vidéo en endossant à nouveau son personnage de Frank Underwood, de la série «House of Cards». Dans cette vidéo publiée sur YouTube et intitulée «Let Me Be Frank», l'acteur y déclare, en regardant droit dans l'oeil de la caméra: «Je ne vais certainement pas payer le prix pour quelque chose que je n'ai pas fait.» On ne sait pas si l'acteur évoquait cette accusation criminelle au Massachusetts.

Kevin Spacey fait toujours l'objet d'une enquête à Los Angeles en lien avec une agression sexuelle qui se serait déroulée en 2016. Les procureurs ont refusé de déposer des accusations pour un autre dossier qui remonte à 1992 en raison du délai de prescription. L'acteur a aussi été visé par des allégations d'inconduite sexuelle dans le cadre de ses fonctions de directeur artistique du célèbre théâtre «Old Vic» de Londres. Toutes ces allégations, qui ont fait surface dans la foulée du mouvement #MoiAussi, ont fait perdre au populaire acteur plusieurs rôles, notamment celui de Frank Underwood dans le mégasuccès planétaire House of Cards.