Alain Delon n’a jamais reconnu la paternité d’Ari Boulogne, fils de la chanteuse allemande Nico avec qui il a eu une brève liaison dans les années 1960.
Alain Delon n’a jamais reconnu la paternité d’Ari Boulogne, fils de la chanteuse allemande Nico avec qui il a eu une brève liaison dans les années 1960.

Demande de reconnaissance de paternité d’Alain Delon: la justice française renvoie vers la Suisse

Agence France-Presse
ORLÉANS — La justice française s’est déclarée incompétente pour juger une demande de reconnaissance en paternité adressée à l’acteur Alain Delon, en raison du lieu de résidence suisse de l’acteur, selon une ordonnance consultée lundi par l’AFP.

Ari Boulogne, âgé de 58 ans, avait déposé une demande de reconnaissance en paternité devant le tribunal d’Orléans, car M. Delon possède une résidence dans cette région.

Alain Delon n’a jamais reconnu la paternité d’Ari Boulogne, fils de la chanteuse allemande Nico avec qui il a eu une brève liaison dans les années 1960.

Enfant, Ari a toutefois été élevé par la propre mère d’Alain Delon, Édith Boulogne, dont il porte le nom.

Dans une ordonnance datée du 27 août, confirmant une information du Journal du Dimanche, le juge «déclare la juridiction française territorialement incompétente et renvoie en conséquence les parties à mieux se pourvoir».

La justice française a estimé qu’il existait «un faisceau de présomptions» suffisant pour établir que l’acteur a son domicile en Suisse, «puisqu’il s’y trouve le centre de ses intérêts et son principal établissement, et ce, depuis plusieurs années».

Le juge rappelle ainsi que la résidence principale de M. Delon se trouve en Suisse, à Genève, ajoutant que l’acteur réside sur le territoire suisse «depuis fin 1984 selon l’administration suisse» et est citoyen suisse depuis 1999.

Le tribunal indique aussi que le fils cadet de l’acteur «était scolarisé en Suisse et vivait chez son père à Genève» et que M. Delon «vote en Suisse et se fait soigner en Suisse».

La question de la juridiction compétente est cruciale dans ce dossier et cette décision pourrait mettre un terme à la bataille judiciaire, selon l’avocat de M. Delon, Me Christophe Ayela.

«En France, il y a un principe de droit international, on applique le droit de la mère», la chanteuse allemande Nico, et donc le droit allemand dans lequel la prescription n’existe pas pour ce type d’action en justice.

«En Suisse, on applique la loi du plaignant, Ari Boulogne, la loi française. Si, on applique la loi française, c’est prescrit et ça peut être un point final», a estimé auprès de l’AFP l’avocat parisien.

En France, l’action en recherche de paternité doit être introduite devant le tribunal du lieu de résidence de la personne à l’égard de laquelle l’enfant cherche à faire établir un lien de filiation. L’enfant peut engager cette action jusqu’à 10 ans après sa majorité (18 ans).