COVID-19: les Junos et Écrans canadiens annulés

Deux importants galas canadiens ont été annulés en raison de préoccupations concernant l'épidémie de la COVID-19: les Junos et Écrans canadiens.

La grande fête de la musique canadienne devait avoir lieu à l'amphithéâtre SaskTel Centre de Saskatoon et le gala devait être diffusé en direct sur les ondes de la CBC.

L'Académie canadienne des arts et des sciences de l'enregistrement affirme que la décision avait été prise en consultation avec les autorités du tourisme et de la santé publique de la Saskatchewan.

Certains artistes s'étaient déjà envolés pour Saskatoon afin de participer cette semaine à des événements liés à la remise des prix dimanche.

Avant cette annonce, jeudi, les organisateurs faisaient face à un flot d'appels sur les réseaux sociaux, notamment par des médecins et des politiciens, pour que le rassemblement soit annulé. Said The Whale, un groupe de rock indépendant de Vancouver, avait déjà annulé de manière préventive sa venue au gala, et un promoteur encourageait ses protégés de ne pas y assister.

Encore lundi, les organisateurs des Juno affirmaient qu'ils suivaient de près la situation de la COVID-19. Mais après de nombreuses consultations avec les autorités compétentes, ils avaient déterminé que les risques demeuraient faibles pour le Canada et les voyageurs canadiens.

Le gala des prix Juno a lieu chaque année dans une ville différente, pour y stimuler l'économie et le tourisme. Saskatoon était l'hôtesse du gala pour une deuxième fois, après les Juno de 2007.

Écrans canadiens

L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision imite les Junos et annule toutes ses activités prévues à la fin du mois de mars à Toronto, Montréal et Vancouver liées à la Semaine du Canada à l'écran, dont la cérémonie des prix Écrans canadiens.

Le gala devait se dérouler le 29 mars au Meridian Hall, à Toronto. Il devait être diffusé par la CBC.

«Après une évaluation approfondie des événements de la Semaine du Canada à l'écran et du risque potentiel pour les participants, nous pensons que c'est la seule décision responsable à l'heure actuelle», écrit l'Académie dans un communiqué publié jeudi après-midi.

Sans donner plus de précisions, l'organisme dit s'engager «à célébrer les finalistes des prix Écrans canadiens et les lauréats des prix spéciaux».