André-Philippe Côté recevra le prix George Townshend lors du 13e Festival 1001 Visages de la caricature, qui se déroulera à Val-David, les 6 et 7 octobre.

Côté nommé caricaturiste francophone de l’année au Canada

Le caricaturiste du Soleil André-Philippe Côté remporte le prix francophone George Townshend de l’Association des caricaturistes canadiens (ACC). Il recevra son prix lors du 13e Festival 1001 Visages de la caricature, qui se déroulera à Val-David, les 6 et 7 octobre.

«Avoir un prix, c’est toujours un plaisir, mais je ne suis pas quelqu’un qui court les concours. Ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, parce qu’il y a vraiment beaucoup de concours de caricatures. Mais celui-là, c’est celui de l’Association des caricaturistes canadiens, donc ce sont des collègues [qui le remettent]», a noté d’entrée de jeu notre caricaturiste, qui se dit fier de la reconnaissance «pour son journal» et «pour son père».

Le prix George Townshend — qui est considéré comme le premier caricaturiste politique canadien — est décerné chaque année à un dessinateur anglophone et un dessinateur francophone. Du côté anglophone, Graeme MacKay remporte la distinction.

«Ça ne fait pas très longtemps qu’il y a un volet francophone [à ce concours], alors je me suis inscrit sur un coup de tête et, ben, [le prix], ça fait plaisir! C’est être reconnu par ses collègues. Surtout que des prix, il n’y en a pas tant que ça au Canada, même s’il y en a beaucoup dans le monde…»

Trois dessins parus dans Le Soleil ont été soumis par Côté pour ce prix attribué par l’ACC. Le premier traite de la propension du président américain Donald Trump à s’épancher sur son compte Twitter, le deuxième de la frénésie de la vie quotidienne et le troisième des dédales de l’implantation ratée du système de paie Phénix au fédéral.

«Des concours de caricatures, c’est toujours très aléatoire. Avec le temps, j’ai compris qu’il fallait mettre des visages connus. C’est ce que j’ai fait. Pour la principale caricature que j’ai choisie, c’est Trump. Alors que si je mets le maire Labeaume, ça me disqualifie, si le concours a lieu à Toronto», illustre-t-il.

André-Philippe Côté recevra son prix en présence du chef de la gestion des collections et conservateur du Musée McCord, Christian Vachon, du président de l’ACC, Wes Tyrell, et de l’instigateur du festival de la caricature, Robert Lafontaine, le samedi 6 octobre, à 13h30.

«Ça tombe bien, de gagner le prix. Je suis en train de finir mon livre de caricatures, qui devrait sortir dans un mois à peu près. C’est un timing intéressant. Le livre s’en vient. Le prix est annoncé. C’est toujours bien d’avoir une visibilité comme celle-là. D’autant plus que le livre a été difficile à faire parce que je faisais pendant les élections, au jour le jour», a indiqué Côté qui, mercredi, mettait la touche finale au dessin de sa couverture.

En 2016, Côté avait également décroché le prix Jean-Guy Lemay, lors du Festival 1001 Visages de la caricature. Ce prix nommé en l’honneur de l’auteur de bandes dessinées et caricaturiste Jean-Guy Lemay est attribué par un jury de spécialistes. Il souligne la qualité de l’ensemble d’une œuvre en bande dessinée et/ou en caricature.

André-Philippe Côté est le caricaturiste au Soleil depuis 1997.