ComediHa! à la conquête de l'hiver

Soucieux de mousser la marque de Québec capitale de la nordicité, le Festival ComediHa! inaugure un volet hivernal à sa programmation. Du 26 janvier au 19 février, un «parcours humoristique» regroupant plus de 150 spectacles sera en évidence à travers sept lieux «inusités» du quartier Petit-Champlain et de la place Royale.
En conférence de presse, mercredi, le président fondateur du Festival ComediHa!, Sylvain Parent-Bédard, ne cachait pas son enthousiasme devant cette proposition «drôle, festive et chaleureuse», qui offrira des activités intérieures et extérieures. «On veut participer à la synergie de Québec capitale de l'hiver et de la nordicité», a-t-il expliqué, soulignant la présence du fleuve, à proximité, «qu'il est important de mettre en évidence».
Plusieurs humoristes, dont les Denis Drolet et Mike Paterson, présents à la conférence de presse, égayeront les lieux. Histoire de permettre aux festivaliers d'assister au maximum de performances, jusqu'à cinq par jour croit-on, les spectacles auront une durée de 15 à 45 minutes. «C'est ce qui est l'fun avec ce festival d'hiver, tout le monde va être gelé...» lance Sébastien Dubé, le barbu du duo comique.
Villages hivernaux
À partir de la place Royale, où sera érigé un village hivernal avec foyer géant, les festivaliers pourront aller se dilater la rate à la Maison historique Chevalier, à la Maison Fornel, au Musée de la Place-Royale et dans un... bureau d'avocats, La Firme, rue Saint-Paul. À cet endroit, explique Sylvain Parent-Bédard, le public sera proche des humoristes «au point de recevoir leurs postillons à chaque punch line». Un second village hivernal sera également érigé au parc de la Cetière.
Le public anglophone ne sera pas en reste avec la prestation d'humoristes déclinant leurs blagues dans la langue de Shakespeare, avec spectacle de musique traditionnelle en première partie. Pour leur part, les enfants pourront savourer des contes loufoques chaque samedi et dimanche après-midi. Sylvain Parent-Bédard avoue avoir puisé son inspiration au Festival d'Édimbourg, en Écosse, «une ville de la grosseur de Québec», où plusieurs événements artistiques se regroupent pendant 30 jours «pour créer une masse critique qui attire les touristes».
Qualifiant l'événement de «pilote», il avance avoir bon espoir de voir l'expérience de retour à l'hiver 2018. «On va voir ce que ça va donner, mais on pense que ça va pogner.» Cette première édition bénéficie d'un budget d'environ 650 000 $.
L'accès aux villages hivernaux sera gratuit, mais des laissez-passer (sous forme de gobelets) donnant accès à l'ensemble des spectacles sont offerts en ligne (festivalcomediha.com). Les membres de ComediaHa!, ainsi que les détenteurs de l'effigie du Carnaval et le public du Tournoi international de hockey pee-wee, peuvent s'en procurer au tarif préférentiel de 25 $ jusqu'au 20 janvier. Pour les autres, il en coûtera 10 $ de plus.