Coeur de pirate et Fred Pellerin

Coeur de pirate et Fred Pellerin: cartes maîtresses

L'une débarquera sur les Plaines avec des danseurs, l'autre avec son village. Coeur de pirate et Fred Pellerin ont dévoilé mercredi ce qu'ils mijotent pour la carte blanche qu'ils offriront en juillet sur la grande scène du Festival d'été (FEQ).
Béatrice Martin, alias Coeur de pirate, offrira ce qu'elle qualifie de «plus gros spectacle à vie» le 10 juillet, avec la collaboration du chorégraphe Nico Archambault à la mise en scène et d'Adam Hummel (qui a travaillé pour la firme montréalaise Moment Factory) à l'emballage visuel.
«C'est fou! Je ne m'attendais pas à avoir ça après même pas 10 ans de carrière», note la chanteuse, qui s'affairera à monter une «version amplifiée» du spectacle qu'elle a offert en tournée toute l'année, dans lequel elle a notamment travaillé l'aspect gestuel de ses prestations.
L'auteur-compositeur-interprète Alex Nevsky et le trio hip-hop Loud Lary Ajust se joindront à la chanteuse, qui avait notamment pris part à la carte blanche des Trois Accords au FEQ en 2013. «J'ai voulu donner un aperçu de ce que j'écoute et ce qui m'inspire tout en allant chercher de nouvelles personnes de la scène musicale québécoise, précise la Québécoise. Ça va être un gros show pop, mais aussi rock par moments. Il va y avoir beaucoup de danse, il va y avoir des moments plus magiques d'une certaine façon.»
Une dizaine de danseurs de Ballets Jazz de Montréal seront aussi de la partie pour occuper l'espace de la grande scène. La formation canadienne Hedley assurera la première partie de la soirée.
Saint-Élie sur les Plaines
Le 14 juillet, ce sera au tour de Fred Pellerin de donner du coffre au récital de chansons qu'il présente aux quatre coins du Québec depuis trois mois. Pour cette dernière représentation de sa tournée, le conteur et chanteur sera entouré de 20 musiciens, dont une douzaine empruntés à l'Orchestre symphonique de Québec. Très présent dans les contes de Fred Pellerin, le village de Saint-Élie-de-Caxton s'invitera aussi dans ce spectacle musical puisqu'une chorale composée d'environ 80 concitoyens entourera l'auteur-compositeur-interprète.
«Cette ligne-là du village qui débarque sur les Plaines, ça vient faire une rencontre entre les deux parties du Fred, celui qui conte et celui qui chante, illustre-t-il. Ça crée une aventure humaine. Tout ça est en train de se tramer au village. C'est un peu contre nature, on est en train de créer une affaire qui ne va pas naturellement, mais qui est heureuse.»
De son propre aveu, Fred Pellerin n'était pas convaincu d'emblée que sa proposition artistique pourrait s'épanouir sur la grande scène du Festival d'été. «Ça fait quelques années qu'on se flirte, qu'on se donne des coups de fil et qu'on s'envoie des clins d'oeil. Certainement trois ans», évoque-t-il. La carte blanche confiée à Patrick Watson l'année dernière a pesé dans la balance au moment de se laisser tenter par l'aventure. 
«J'avais peur parce que ce que je fais, c'est très doux, très chuchoté, ça plane... Ils m'ont invité l'an passé à aller voir Watson. Je ne prétends pas faire quelque chose de la trempe de Watson, mais il y a quelque chose là dans le planant, dans la douceur, dans le loin du flafla qui pouvait me ressembler. J'ai vu que ça se pouvait de l'ouvrir sur les Plaines, cette affaire-là.»
René Richard Cyr signera la mise en scène - et le «soutien psychologique», selon Pellerin - de ce rendez-vous, le seul qui permettra aux festivaliers d'apporter leur chaise sur les Plaines cette année. Le chanteur français Julien Clerc précédera Fred Pellerin sur les planches lors de cette soirée. 
Le Festival d'été se déroulera du 7 au 17 juillet.