Cinq choses à suivre aux Golden Globes

LOS ANGELES — Le tout Hollywood défilera dimanche sur le tapis rouge des Golden Globes, les premières grandes récompenses de l’année pour le cinéma et la télévision. Des millions de personnes devraient suivre en direct la cérémonie qui se tiendra à Beverly Hills, en Californie. Voici cinq choses à suivre si vous comptez faire partie des téléspectateurs.

NOUVEAU RECORD POUR SCORSESE?

Il y a peu d’univers que le vétéran d’Hollywood Martin Scorsese n’a pas déjà conquis, mais les Golden Globes pourraient lui offrir un nouveau record.

S’il remporte le prix de meilleur réalisateur pour son dernier film, The Irishman, il égalera le record de cette catégorie.

Seul le légendaire réalisateur Elia Kazan a jusqu’ici réussi cet exploit, avec un quatrième prix en 1964 pour «America America».

Martin Scorsese a lui déjà été récompensé pour Gangs of New York en 2003, Les infiltrés en 2007 et Hugo en 2012. Il a également été nommé à cinq autres reprises dans cette catégorie, sans décrocher la récompense.

LES FEMMES PEU REPRÉSENTÉES

Natalie Portman avait été saluée en 2018 --tout en s’attirant les foudres des organisateurs-- pour avoir annoncé les résultats de la catégorie phare de meilleur réalisateur avec un: «Voici les nommés exclusivement masculins».

Barbra Streisand reste la seule femme à avoir gagné ce prix, pour Yentl en 1984.

De nouveau cette année, l’Association de la presse étrangère d’Hollywood n’a sélectionné que des hommes dans cette catégorie, ignorant par exemple la réalisatrice des Filles du docteur March, Greta Gerwig.

Quelqu’un fera-t-il de nouveau référence à ce sujet qui fâche cette année?

MEILLEURE ACTRICE: AWKWAFINA FAVORITE 

Rien n’est jamais sûr aux Golden Globes, mais l’actrice Awkwafina est susceptible de repartir avec un trophée.

Elle est la favorite dans la catégorie de meilleure actrice pour son rôle dans L’Adieu (The farewell).

Décrit comme un «conte fondé sur un mensonge réel», le film dresse le portrait d’une famille réunie en Chine afin de dire adieu à sa matriarche, qui ne sait pas qu’elle va mourir.

Si elle gagne, la rappeuse devenue comédienne deviendrait la première personne d’origine asiatique à recevoir ce prix.

GUERRE DU STREAMING AUX GLOBES

Les récompenses de la télévision aux Golden Globes ne sont souvent observées que de loin, car elles arrivent seulement quelques mois après les Emmy Awards, dédiés au petit écran.

Mais cette année promet d’être différente, Apple ayant lancé son service de streaming, Apple TV+, en novembre.

Sa série phare de lancement, The Morning Show, qui dépeint l’univers impitoyable des matinales télévisées, n’était pas éligible aux Emmys, mais a récolté trois nominations aux Golden Globes.

Et Netflix ne sera pas en reste, avec The Crown, série sur la famille royale britannique, nommée dans quatre catégories.

Dans le même temps, Le Trône de fer, de la chaîne HBO, qui a dominé les Emmys, n’a remporté qu’une nomination aux Golden Globes, pour l’acteur Kit Harington.

LE RETOUR DE RICKY GERVAIS 

L’humoriste Ricky Gervais, adepte des blagues au vitriol y compris sur les invités les plus en vue, animera pour la cinquième fois la cérémonie.

Il a promis que ce serait la dernière fois, et il n’aura donc aucune raison de retenir ses coups.

Depuis sa dernière apparition en 2016, Hollywood a été balayé par le mouvement anti-harcèlement #MeToo, né de l’affaire Harvey Weinstein. Ce qui ne devrait pas manquer de l’inspirer.