Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Regan (Millicent Simmonds), Marcus (Noah Jupe) et Evelyn (Emily Blunt) s'aventurent dans l'inconnu.
Regan (Millicent Simmonds), Marcus (Noah Jupe) et Evelyn (Emily Blunt) s'aventurent dans l'inconnu.

Un coin tranquille 2 : Moins de silence, plus d’action *** 1/2 [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Un coin tranquille (A Quiet Place) a réussi le doublé parfait en 2018 : succès public et critique. John Krasinski s’est immédiatement attelé au deuxième chapitre, dont la sortie fut retardée par la pandémie. Le réalisateur nous remercie d’ailleurs, dans un message enregistré, d’être venus le voir au cinéma ! Et comme le premier, il en profite pour livrer un suspense d’horreur terriblement efficace.

Un coin tranquille 2 peut compter sur une rareté : un scénario original solide — même s’il s’agit d’une suite. Parce qu’il débute le matin après la fin du premier (mis à part une introduction punchée de dix minutes qui facilite la compréhension pour ceux qui n’auraient pas vu le long métrage original).

Les Abbot — la mère Evelyn (Emily Blunt) et ses enfants Regan (Millicent Simmonds), Marcus (Noah Jupe) et le bébé — quittent leur demeure ravagée par les créatures hideuses, sensibles au bruit, qui ont décimé la Terre.

Leur espoir : trouvé d’autres survivants, le plus silencieusement possible. Les va-nu-pieds tombent sur Emmet (Cillian Murphy). Le survivaliste traumatisé par la mort de sa famille s’est réfugié dans le bunker en béton d’une gare industrielle — ce qui permet de murmurer sans attirer les créatures.

Parenthèse : le charme de l’original résidait dans le fait qu’il n’y avait pratiquement pas de dialogues. Pour éviter le bruit, mais aussi parce que l’aînée est sourde — la famille utilise la langue des signes.

La narration était très axée sur le langage cinématographique, et le bruit ambiant, sauf quand on épousait le point de vue de Regan — il n’y a alors plus aucun son. C’est moins le cas. Et on mise plus sur les scènes d’action. C’est un peu dommage. Fin de la parenthèse.

Krasinski utilise une astuce scénaristique pour séparer la famille. Regan et Emmet partent à la recherche de rescapés — et se rendent compte que certains s’avèrent une menace plus terrible (une référence plus forte, voulue ou pas, à La route de McCarthy).

Pendant ce temps, Evelyn doit protéger les siens. L’utilisation du montage parallèle permet de constamment maintenir la tension entre les deux récits.

Regan et Emmett (Cillian Murphy) partent à la recherche de rescapés.

Un coin tranquille 2 s’appuie encore beaucoup sur la parentalité — et ses sacrifices —, tout en mettant l’accent sur l’émancipation des enfants et la transmission (Regan est «la fille de son père»). Il explore évidemment les thèmes du deuil, de la résilience et de l’instinct de survie.

Le personnage de Krasinski ayant disparu dans le premier volet, le réalisateur a pu se concentrer sur sa mise en scène. Il multiplie les travellings et les mouvements de caméra dans un ballet immersif réussi.

Il poursuit son utilisation des trucs hitchcockiens pour nous faire sursauter et maintenir la tension. À ce chapitre, la finale s’avère décevante.

Bien sûr, il a habilement tendu l’arc narratif jusqu’au climax, mais on soulignant beaucoup trop sa conclusion avec un abus de trame sonore plaquée et un plan en contreplongée pour surligner le résultat. Parfois, un peu de retenue génère beaucoup plus d’impact. Même si le tout est placé sous le signe du triomphe sur ses craintes et l’espoir.

D’autant que sa fin ouverte n’en est pas vraiment une : elle sert à mettre la table au troisième tome. Que nous accueillerons avec bonheur s’il s’inscrit dans la lignée des deux premiers. Il serait franchement regrettable que l’aventure se termine en cul-de-sac.

Mais comme la première fois : émotions fortes garanties.

Un coin tranquille 2 est présenté au cinéma

Au générique

Cote : *** 1/2

Titre : Un coin tranquille 2

Genre : Suspense d’horreur

Réalisateur : John Krasinski

Acteurs : Emily Blunt, Millicent Simmonds, Noah Jupe, Cillian Murphy

Durée : 1h37