Le directeur de la Mostra, Alberto Barbera, à droite, et le président de la biennale, Paolo Baratta, lors du dévoilement des films en compétition cette année.

Trois productions de Netflix présentées à la 76e Mostra

ROME — La 76e Mostra de Venise présentera notamment trois productions de Netflix aux côtés de gros titres hollywoodiens, choisissant d’accepter à nouveau le géant de la diffusion en continu, que le Festival de Cannes a exclu en mai pour une deuxième année consécutive.

Parmi les 21 titres en compétition à Venise, dévoilés jeudi à Rome, figure le film The Laundromat sur les fameux «Panama Papers», produit par Netflix et réalisé par Steven Soderbergh, avec Meryl Streep et Antonio Banderas. Netflix présentera également Marriage Story, mettant en vedette Scarlett Johansson et Alan Alda, sous la direction de Noah Baumbach (Frances Ha).

Le géant de la diffusion en continu offrira aussi, hors compétition, The King, du réalisateur australien David Michôd, qui nous avait notamment donné en 2010 Animal Kingdom, avec Guy Pearce. The King est basé sur les pièces de Shakespeare racontant les déboires du jeune roi anglais Henri V (Timothée Chalamet, Appelle-moi par ton nom).

Le plus vieux festival de films au monde présentera également des productions hollywoodiennes telles que le Joker, avec Joaquin Phoenix, ainsi qu’Ad Astra, un film de science-fiction mettant en vedette Brad Pitt.

La compétition comprendra aussi le J’accuse de Roman Polanski, sur l’affaire Dreyfus. Le réalisateur controversé en cette ère #moiaussi a adapté pour le grand écran le roman D, du journaliste britannique Robert Harris. L’affiche du film comporte son lot de vedettes françaises : Louis Garrel (Dreyfus), Jean Dujardin, Emmanuelle Seigner, Mathieu Amalric, Melvil Poupaud, Olivier Gourmet, Vincent Perez...

Le directeur du Festival de Venise, Alberto Barbera, a par ailleurs reconnu le manque toujours criant de réalisatrices en compétition — deux sur 21, soit deux fois plus que l’an dernier. «Il existe un certain nombre de films traitant de la condition féminine dans différentes parties du monde. Tous ces films ne sont pas réalisés par des femmes, car les réalisatrices restent malheureusement une minorité», a plaidé M. Barbera.

Le directeur soutient néanmoins que la manière dont les réalisateurs masculins décrivent maintenant les femmes révèle «une nouvelle forme de sensibilité face à l’univers féminin, chose qui s’est rarement produite dans le passé».

La 76e Mostra de Venise se tiendra du 28 août au 7 septembre sur l’île du Lido, à l’entrée de la lagune. La Mostra s’ouvrira, en compétition, avec La Vérité, du japonais Hirokazu Kore-eda (Une affaire de famille), avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche et Ethan Hawke. On verra aussi en compétition à Venise les plus récents films du Canadien Atom Egoyan et des Français Olivier Assayas et Robert Guediguian.

Chloé Robichaud en compétition

Le court métrage Delphine, réalisé par la Québécoise Chloé Robichaud, sera présenté en première mondiale au Festival du film de Venise, où il fera partie de la compétition officielle de la section Orizzonti.

Tourné à l’hiver 2019, Delphine est l’adaptation cinématographique du conte urbain éponyme de la comédienne et dramaturge Nathalie Doummar, qui signe aussi le scénario.

Le court métrage retrace l’évolution d’une jeune fille libanaise qui se révolte à sa façon contre l’intimidation à laquelle elle fut soumise.

Il met en vedette Wiam Mokhtari, Ambre Jabrane Daria Oliel Sabbag, Ines Feghouli et Aïsha Tamisha Jolicoeur.