<em>The Old Guard </em>compte sur un supplément d’âme et d’humanité qui en fait un divertissement absolument captivant, porté par une distribution impeccable avec Charlize Theron comme figure de proue.
<em>The Old Guard </em>compte sur un supplément d’âme et d’humanité qui en fait un divertissement absolument captivant, porté par une distribution impeccable avec Charlize Theron comme figure de proue.

The Old Guard: le combat d’immortels pour la justice ***

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
CRITIQUE / Pas facile de proposer du neuf avec du vieux — surtout un genre extrêmement codifié comme celui des drames de «superhéros» inspiré d’une bande dessinée. Mais The Old Guard compte sur un supplément d’âme et d’humanité qui en fait un divertissement absolument captivant, porté par une distribution impeccable avec Charlize Theron comme figure de proue.

Difficile d’accuser Greg Rucka, qui a adapté son livre éponyme, de nous niaiser. Dès les premières minutes, le spectateur aura appris que l’action repose sur un quatuor d’immortels qui livre depuis la nuit des temps, du moins pour Andromaque (Theron), un combat pour le bien et la justice.

Ces récits jouent habituellement sur la dualité entre le superhéros public obligé de dissimuler son identité (Peter Parker / Spider-Man, Clark Kent / Superman, etc.). Variante intéressante ici: les protagonistes veulent absolument demeurer anonymes (on vous laisse découvrir pourquoi). Ils n’ont pas de costumes ou de super-pouvoirs. Seulement une habileté redoutable au combat développé au cours des siècles. Et leur immortalité, bien sûr.

Tout ça risque de changer quand Andromaque, Booker (Matthias Schoenaerts), Joe (Marwan Kenzari) et Nikki (Luca Marinelli) découvrent une nouvelle immortelle, Nile (Kiki Layne), la première depuis 200 ans. Seul problème, la Marine est «morte» devant ses coéquipières sur le terrain, en Afghanistan.

Elle devient une paria au sein de son unité et attire l’attention des autorités. Et de Merrick (Harry Melling), dirigeant d’une grosse pharmaceutique qui rêve de prolonger la vie humaine, voire d’en suspendre le cours néfaste. Nos immortels doivent donc récupérer Nile le plus rapidement possible. Évidemment, la mission est parsemée d’embûches, semées par Copley (Chiwetel Ejiofor), l’homme de main de Merrick...

Gina Prince-Bythewood (Love & Basketball) ne peut pas éviter tous les pièges qui viennent avec le genre, notamment les invraisemblances, la table mise pour des suites et des personnages sans nuances (surtout le «méchant» Merrick). Et le fait que certaines scènes s’avèrent extrêmement violentes et sanglantes.

Mais il faut lui reconnaître un réel talent pour filmer les séquences d’action, bien découpées et rythmées, qui évitent la surcharge frénétique habituelle depuis quelques années (où les bagarres se déroulent tellement vites qu’on n’y voit absolument rien).

L’affrontement d’arts martiaux entre Andromaque et Nile dans l’avion-cargo en est un bon exemple. Il sert également de tournant. Après s’être rebellée, la soldate accepte sa condition et peut commencer à faire ses deuils (notamment de sa famille qu’elle ne peut plus voir sans mettre ses compagnons de route en danger). Ce qui lui permettra aussi de devenir une apprentie auprès de sa mentore (le thème de la transmission).

Andromaque (Charlize Theron) deviendra la mentore de Nile (Kiki Layne).

The Old Guard se distingue d’ailleurs par ses réflexions sur la condition humaine et notre mortalité (on s’entend, ça n’a rien d’une thèse de doctorat). La quête de justice d’Andromaque — une vraie dure à cuire — n’échappe pas à son cynisme et son nihilisme. Ni à son désir de mettre fin à une existence qu’elle juge de plus en plus vaine. Mais elle porte aussi un remord qui la hante, tout comme son fidèle bras droit Booker. Avec une telle thématique, l’humour y est plutôt caustique.

Signe des temps, le long métrage fait une large place à la diversité: Noir, Arabe, couple gai et un récit qui repose sur les liens entre deux femmes. N’en déplaise aux esprits obtus, ça marche. Très bien même.

Il est évident que Netflix mise beaucoup sur The Old Guard, sa grosse sortie de l’été. Le pari sera largement remporté...

Au générique

Cote: ***

Titre: The Old Guard

Genre: drame fantastique

Réalisatrice: Gina Prince-Bythewood

Acteurs: Charlize Theron, Kiki Layne, Matthias Schoenaerts

Durée0: 2h05