Le Québécois Sylvain Bellemare a reçu l'Oscar du meilleur montage sonore pour le film L'arrivée de Denis Villeneuve.

Premier Oscar pour L'arrivée

L'incontournable film Pour l'amour d'Hollywood s'est très tôt démarqué à la cérémonie des Oscars, dimanche soir, en remportant deux prix. Le film du Québécois Denis Villeneuve, L'arrivée, a pour l'instant reçu un trophée.
Sylvain Bellemare a gagné le prix du meilleur montage du son et en a profité pour remercier «l'équipe du Québec» qui a travaillé sur le long métrage. Le trophée du meilleur mixage et celui du décor a toutefois échappé aux Québécois, qui ont été coiffés par les artisans de Pour l'amour d'Hollywood (La La Land).
«Salut Montréal», a dit M. Bellemare dans un bref discours qu'il a conclu en paraphrasant la célèbre chanson des Beatles: «All we need is love».
L'équipe du son de L'arrivée avait également été récompensée au gala de l'Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma (BAFTA).
Denis Villeneuve, pour sa part, est en nomination dans la catégorie de la meilleure réalisation.
Parmi les autres Québécois en nomination figurait le Montréalais Theodore Ushev, qui était lice pour le prix du meilleur court métrage d'animation, avec Vashya l'aveugle. C'est finalement Piper qui a été récompensé, une oeuvre réalisée en partie par le Canadien Alan Barillaro.
La soirée s'est avérée très politisée, alors que le président américain Donald Trump a été critiqué de toutes parts par les artistes qui ont défilé sur la scène du théâtre Dolby.
L'hôte de la cérémonie, Jimmy Kimmel, a ouvert la soirée avec plusieurs railleries dirigées vers le nouveau président républicain. Il a remercié Donald Trump, mentionnant que ce sont les Oscars qui avaient été étiquetés comme racistes l'année dernière.
Un autre moment fort est lorsque le réalisateur iranien Asghar Farhadi a gagné le prix du meilleur film en langue étrangère pour Le client. M. Farhadi a boudé la cérémonie pour contester le décret du président Trump qui interdit l'entrée aux États-Unis aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane.
«Diviser le monde en parlant de "nous" et des "ennemis" génère de la peur», a-t-il dit dans un message lu par une autre Iranienne, Anousheh Ansari.
L'acteur mexicain Gaël Garcia Bernal a aussi pris position alors qu'il présentait un prix.
«En tant que Mexicain, en tant que Latino-Américain, en tant que travailleur migrant, en tant qu'être humain, je suis contre toute forme de mur», a-t-il lancé sous les applaudissements.
La comédie musicale Pour l'amour d'Hollywood part avec une longueur d'avance avec ses 14 nominations. Le long métrage de Damien Chazelle a déjà raflé plusieurs prix à la soirée des Golden Globes et au gala de l'Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma (BAFTA).
Le film se mesurera notamment à Manchester by the Sea, Moonlight et Hacksaw Ridge, qui ont été nommés dans plusieurs catégories.