C’est le cœur qui meurt en dernier, d’Alexis Durand-Brault, fait partie des longs métrages en nomination pour le prix du meilleur film au prochain gala des prix Écrans canadiens. Durant-Brault est aussi en lice pour le trophée remis au meilleur réalisateur.

Plusieurs Québécois finalistes au gala des prix Écrans canadiens

Quatre longs métrages québécois sont en nomination pour le prix du meilleur film au prochain gala des prix Écrans canadiens.

Ainsi, Ava de Sadaf Foroughi, C’est le cœur qui meurt en dernier d’Alexis Durand-Brault, La petite fille qui aimait trop les allumettes de Simon Lavoie et Les Affamés de Robin Aubert concourront dans la catégorie, aux côtés de The Breadwinner de Nora Twomey, Maudie d’Aisling Walsh et Never Steady, Never Still de Kathleen Hepburn.

L’acteur de Québec Sylvio Arriola est nommé dans la catégorie du meilleur acteur de soutien pour All you can eat Bouddha. Le film d’Ian Lagarde sera en compétition dans six catégories, dont meilleur réalisateur.

Hochelaga, Terre des Âmes obtient de son côté huit mentions, dans les catégories de la direction artistique, des images, des costumes, des maquillages, de la musique originale, du son d’ensemble, du montage sonore et des effets visuels.

Ava obtient autant de nominations. En plus du prix du meilleur film, il pourrait repartir avec ceux récompensant la direction artistique, les images, la réalisation, le scénario, le montage et l’interprétation féminine dans un premier rôle et dans un rôle de soutien (respectivement pour Mahour Jabbari et Bahar Nouhian).

Antoine L’Écuyer et Marine Johnson pourraient obtenir les prix d’interprétation masculine et féminine dans un premier rôle pour La petite fille qui aimait trop les allumettes, catégories dans lesquelles se trouvent aussi Gabriel Sabourin et Denise Filiatrault de C’est le cœur qui meurt en dernier. Alexis Durand-Brault est en lice comme réalisateur pour ce film.

Avec son film de zombie Les Affamés, Robin Aubert pourrait être sacré meilleur réalisateur. Brigitte Poupart est nommée dans la catégorie de la meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien.

Émile Proulx-Cloutier est finaliste dans la catégorie de la meilleure interprétation masculine dans un premier rôle pour Nous sommes les autres.

Télévision

Plusieurs artistes du Québec se démarquent aussi en télévision.

Parmi les finalistes, on retrouve entre autres Caroline Dhavernas pour son rôle dans Mary Kills People, Suzanne Clément pour Versailles, Maxim Roy pour Bad Blood, Karine Vanasse pour Cardinal, Tracey Deer pour Mohawk Girls, Benz Antoine pour 19-2, Jacob Tierney pour Letterkenny, et Hamza Haq pour This Life.

Le réalisateur Podz est lui aussi en lice, pour Cardinal.

C’est la série de CBC/Netflix Anne qui obtient le plus grand nombre de nominations en télévision, soit 13. Cardinal et Kim’s Convenience en ont 12 chacune, tandis que Alias Grace et Schitt’s Creek suivent avec 11.

La Semaine du Canada à l’écran proposera en mars quatre remises de prix. Le Gala honorant l’excellence des productions autres qu’en fiction se tiendra le 6 mars. Il sera suivi, le 7 mars, du Gala honorant l’excellence des productions en fiction. Le Gala honorant l’excellence des productions numériques et immersives sera présenté le 8 mars. Enfin, le gala des prix Écrans canadiens sera diffusé en direct à CBC le dimanche 11 mars, à 20h.