Réalisé par John Musker et Ron Clements, Moana raconte la quête d'identité d'une adolescente à travers ses aventures sur les eaux du Pacifique en compagnie du demi-dieu Maui.

L'intrépide Moana vogue au sommet du box-office

L'adolescente polynésienne Moana a bondi directement au sommet du box-office en Amérique du Nord pour la première fin de semaine sur les écrans de ce nouveau long-métrage d'animation de Disney, selon les chiffres provisoires de la société Exhibitor Relations.
Réalisé par John Musker et Ron Clements, Moana raconte la quête d'identité d'une adolescente, dont le nom signifie «eau de roche» en tahitien, à travers ses aventures sur les eaux du Pacifique en compagnie du demi-dieu Maui.
Le film a récolté 55,5 millions de dollars au cours de la fin de semaine et 81,1 millions sur l'ensemble de la fin de semaine prolongée de l'Action de grâce aux États-Unis de mercredi soir à dimanche.
La jeune polynésienne intrépide a détrôné Les animaux fantastiques, dont le scénario est signé J. K. Rowling cinq ans après le dernier Harry Potter.
Recalé en deuxième place, le long-métrage mettant en scène l'acteur britannique oscarisé Eddie Redmayne et narrant les aventures de l'anti-héros fantasque Norbert Dragonneau a rapporté 45,1 millions de dollars sur la fin de semaine, et 156,3 depuis sa sortie la semaine dernière.
La dernière livraison des studios Disney/Marvel, Docteur Strange, recule encore d'une place, pour arriver troisième avec 13,4 millions sur la fin de semaine et 205,1 millions depuis sa sortie il y a un mois.
Le thriller romantique Alliés de Robert Zemeckis, mettant en scène Marion Cotillard et Brad Pitt pendant la Seconde guerre mondiale, se hisse à la quatrième place pour sa sortie en Amérique du Nord, avec 13 millions de dollars.
Le film de science-fiction du Québécois Denis Villeneuve L'arrivée, pressenti dans la course aux Oscars, tombe à la cinquième place. Évoquant le travail d'une spécialiste du langage (Amy Adams) pour tenter de communiquer avec des extraterrestres arrivés sur Terre et dont nul ne connaît les intentions, il a rapporté 11,2 millions sur la fin de semaine, et 62,4 millions depuis sa sortie il y a trois semaines.