Shia LaBeouf se glisse dans la peau de John McEnroe, tandis que l'acteur islandais Sverrir Gudnason interprète Bjorn Borg.

L'inoubliable Borg/McEnroe à Wimbledon en ouverture du TIFF

Le film autour de la rivalité entre les deux joueurs de tennis Bjorn Borg et John McEnroe, qui a atteint son point culminant avec une finale inoubliable à Wimbledon en 1980, va être projeté en ouverture du Festival international du film de Toronto (TIFF) en septembre.
Ce match est entré dans la légende autant en raison de la personnalité tellement opposée des finalistes - le placide suédois (Borg) contre le bouillant américain (McEnroe) - que par son intensité et ses multiples retournements.
«Ce match, avec une tension poussée à son paroxysme, a changé le tennis à jamais», a estimé Piers Handing, président du TIFF, en annonçant lundi la projection du film du Danois Janus Metz Pedersen en ouverture du festival le 7 septembre.
Couronné de plusieurs prix pour son documentaire Armadillo sur des soldats danois pendant la guerre d'Afghanistan, Janus Metz Pedersen s'attaque à la fiction pour le grand écran dans un genre peu commun.
C'est l'acteur islandais Sverrir Gudnason (Wallander, Waltz for Monica) qui interprète Bjorn Borg dans ce film attendu sur les écrans à l'automne.
L'Américain Shia LaBeouf (Fury, Nymphomaniac, Paranoïak...) se glisse dans la peau de John McEnroe, le tennisman qui a, dans la deuxième moitié des années 70, popularisé un sport habitué aux bonnes manières.
Colères mémorables
Ses colères mémorables, ses accrochages avec les arbitres ou avec son rival américain Jimmy Connors étaient à l'opposé du jeu de métronome du Suédois Bjorn Borg, dont le visage ne trahissait aucune émotion.
Présentée souvent comme la finale de l'histoire du tennis, le duel Borg-McEnroe a finalement tourné à l'avantage du Suédois, mais l'Américain y a gagné une énorme popularité au terme du long suspens d'un quatrième set arraché dans le jeu décisif (18-16).