Selon les experts, «Les Incroyable 2» réalisé par Brad Bird devrait engranger quelque 140 millions $ pour son premier week-end, dépassant le record de «Trouver Doris» en 2016 (135 millions $).

Les Incroyable 2: Disney en quête de nouveaux records

LOS ANGELES — Après le succès des super-héros de l’univers Marvel dans le dernier «Avengers», Disney s’apprête à battre de nouveaux records avec le retour très attendu sur les écrans de la famille Parr, vedette du film d’animation «Les Incroyable 2». Le long-métrage pourrait être le plus gros démarrage jamais enregistré par un film d’animation lors de sa sortie vendredi sur les écrans nord-américains, 14 ans après le premier.

Selon les experts, le film réalisé par Brad Bird devrait engranger quelque 140 millions $ pour son premier week-end, dépassant le record de Trouver Doris en 2016 (135 millions $).

Le premier volet des Incroyable a engrangé au total 633 millions $ de recettes et décroché l’Oscar du meilleur film d’animation en 2005.

«Les gens attendent ce film depuis très longtemps», a expliqué Samuel L. Jackson, qui prête de nouveau sa voix au superhéros Frigozone, lors de l’avant-première à Hollywood la semaine dernière. «Ceux qui ont vu le film à un certain âge ont maintenant des enfants, à qui ils vont montrer [l’original] avant de les emmener voir celui-là», a-t-il ajouté.

Pour ce second opus, c’est la maman Helen qui travaille à sauver le monde, laissant à son époux Robert le soin de gérer la maison et les enfants Violette, Dash ainsi que le petit dernier Jack-Jack. Une tâche pas de tout repos au regard de ses incroyables pouvoirs.

Mais la famille Parr et leur allié Frigozone devront renfiler leurs costumes pour lutter contre un nouveau super-vilain qui menace le monde.

«C’est comme un film d’espionnage, très sophistiqué, qui rappelle les années 60», a affirmé Holly Hunter, la voix américaine d’Helen, lors d’une séance de questions-réponses à Los Angeles. «Il y a des influences très différentes, qui viennent des passions de Brad, son enfance, sa façon d’être un papa. Il a mis tout ça au mixeur d’une façon très personnelle», a-t-elle ajouté.

Malgré un fossé de 14 ans, Les Incroyable 2 débute environ cinq secondes après la fin du premier, quand la famille de super-héros fait face à une nouvelle menace.

«Nous avons laissé les gens sur leur faim à la fin du premier film [...] Il y avait ce méchant, tout le monde voulait connaître l’issue du combat», a expliqué la productrice Nicole Grindle.

«C’est un truc qu’on peut faire dans l’animation alors qu’on ne peut pas attendre 14 ans dans un vrai film», a-t-elle concédé.

Les journalistes spécialisés et les amateurs ayant assisté à l’avant-première ont pu réagir sur les réseaux sociaux. Et la plupart semblent adorer.

Bébé, enfant, ado

«Les Incroyable 2 est très marrant. Très bon travail de construction des personnages et de leur univers, c’est super marrant et il y a tout le temps de l’action», a dit sur Twitter Eric Eisenberg, du site spécialisé CinemaBlend. «J’avais des doutes, mais j’ai été très impressionné. Je le classe comme l’une des meilleures sorties de l’été», a-t-il ajouté.

Pour Chris Hayner, de Gamespot, la suite «améliore pratiquement tout» du premier film, malgré un scénario «un peu prévisible» : «Le visuel est incroyable, les personnages sont fantastiques et l’histoire est très marrante».

«La partie super-héros est secondaire par rapport au rôle que l’on joue dans une famille», a expliqué Brad Bird, pour expliquer le succès de son premier film.

«Tout le monde a été bébé, beaucoup d’entre nous ont été un gamin de 10 ans hyperactif ou a connu des problèmes d’adolescent, et nombreux sont ceux qui ont eu des enfants», a-t-il résumé.