Alfonso Cuaron s’est inspiré de son enfance au Mexique pour tourner le film en noir et blanc.

Le «Roma» d’Alfonso Cuaron couronné par les critiques à New York

NEW YORK — Le drame d’Alfonso Cuaron, «Roma», a reçu les grands honneurs du New York Film Critics Circle, jeudi, en remportant les prix du meilleur film, du meilleur réalisateur et de la meilleure direction photo.

L’énorme succès de Roma auprès des critiques n’est pas une surprise. Le film de Cuaron est considéré comme un chef-d’œuvre depuis qu’il a gagné le Lion d’or à la Mostra de Venise.

On s’attend à ce que le film produit par Netflix se retrouve parmi les nominations du meilleur film aux Oscars.

Alfonso Cuaron, qui a assuré lui-même la direction photo, s’est inspiré de son enfance au Mexique pour tourner le film en noir et blanc qui se déroule dans les années 1970.

Les critiques ont par ailleurs remis le prix du meilleur acteur à Ethan Hawke pour Sur le chemin de la rédemption, de Paul Schrader, qui a également gagné dans la catégorie du meilleur scénario. Ces prix ont donné un nouvel élan au film, qui raconte l’histoire d’un pasteur accablé de doutes (Hawke). Sur le chemin de la rédemption avait remporté les mêmes distinctions aux prix Gotham, lundi.

Bien que les choix des organisations de critiques comme le New York Film Critics Circle et la Los Angeles Film Critics Association diffèrent généralement des favoris de la saison des galas, leur prestige peut influencer la sélection pour les Oscars.

C’est ce qui arrivera peut-être avec le choix de la meilleure actrice, Regina Hall, pour le film indépendant Support the Girls. L’actrice était en lice contre Lady Gaga, pour Une étoile est née et Olivia Colman, qui jouait dans La favorite.

Les prix d’acteurs de soutien sont allés à des candidats plus connus. Regina King a été récompensée pour sa performance dans le film de Barry Jenkins, Si Beale Street pouvait parler, tandis que Richard E. Grant a reçu le prix pour Pourras-tu me pardonner un jour?