Des manifestants portant un masque à l'image d'Oleg Sentsov, en août dernier, devant l'ambassade russe de Prague

Le prix Sakharov décerné au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov

BRUXELLES — L’Union européenne a décerné jeudi son plus important prix pour les droits de la personne au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, qui est incarcéré en Russie pour avoir supposément participé à l’élaboration de complots terroristes.

L’UE a dit que M. Sentsov symbolise tous les prisonniers politiques en Russie.

Le cinéaste a été condamné à 20 ans de prison en 2015 pour complot terroriste, mais il réfute les allégations. Il compte parmi les principaux opposants à l’annexion de la Crimée par la Russie, en 2014.

L’homme de 42 ans a également fait la grève de la faim pendant 144 jours pour dénoncer l’incarcération de dizaines d’Ukrainiens en Russie. Il y a mis fin plus tôt ce mois-ci, sous la menace d’être nourri de force.

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a dit que le prix Sakharov était remis à M. Sentsov «en raison de son courage, de sa détermination». Il a réclamé sa libération immédiate, d’autant plus que M. Sentsov est malade depuis la fin de sa grève de la faim.

Le rapporteur spécial du Parlement européen pour l’Ukraine, Michael Gahler, a rappelé que M. Sentsov n’a jamais réclamé sa propre libération, mais qu’il est plutôt devenu «la voix de 70 autres innocents qui croupissent dans des conditions inhumaines dans des prisons russes réparties à travers le pays».

M. Gahler a dit que l’attribution du prix Sakharov à M. Sentsov démontre qu’ils n’ont pas été oubliés.

En réaction, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a déclaré que «la décision qui a été prise est totalement politisée».