Le film de Mélanie Laurent sera remplacé par «A Private War», du documentariste américain Matthew Heineman, qui met en vedette Rosamund Pike (photo).

Le film en anglais de Mélanie Laurent retiré du TIFF

TORONTO — Le Festival international du film de Toronto a dû retirer de sa programmation le premier long métrage réalisé en anglais par l'actrice française Mélanie Laurent, qui devait être présenté vers la fin du TIFF.

Les organisateurs du TIFF expliquent que Galveston avait été retiré parce que Mme Laurent et ses acteurs, «en raison de leurs engagements professionnels», ne pouvaient plus assister à la première canadienne — une exigence pour les projections dans cette prestigieuse section «de gala».

Galveston met en vedette Ben Foster dans le rôle d'un tueur à gages blessé qui prend la fuite avec une jeune prostituée en difficulté (Elle Fanning); Beau Bridges interprète le rôle d'un petit caïd local.

Mélanie Laurent, qu'on a vue cet été dans Le retour du héros, avait aussi été en 2009 l'héroïne française dans Le commando des bâtards de Quentin Tarantino. L'actrice a réalisé l'an dernier Plonger, vu aussi cet été au Québec. Elle avait coréalisé en 2015 un documentaire écologiste, Demain, récompensé d'un César et qui a connu une belle carrière en salles.

Le TIFF précise que les billets achetés pour Galveston pourront être utilisés pour assister à une projection du film A Private War, présenté en première mondiale à Toronto. Réalisé par le documentariste américain Matthew Heineman, le film de fiction met en vedette Rosamund Pike dans le rôle de la réputée journaliste américaine Marie Colvin. La correspondante de guerre se lance alors dans la plus dangereuse mission de sa carrière — dans la ville syrienne de Homs, assiégée. 

Le 43e Festival international du film de Toronto s'amorce jeudi avec Outlaw King, mettant en vedette Chris Pine dans le rôle du roi Robert de Brus, premier roi d'Écosse, au 14e siècle. Le film est destiné au petit écran (Netflix).