Le cinéma de 12 salles occupera les locaux laissés vacants par le restaurant L’Académie et les boutiques Omer DeSerres et Bovet. Ce lieu abritait autrefois le Cinéma Ste-Foy, dans les années 90.

Le Clap déménage à Place Ste-Foy

La direction du Clap a annoncé que les opérations du cinéma déménageront de la Pyramide vers le centre commercial Place Ste-Foy.

Le Clap quitte donc la Pyramide où il était établi depuis 1985. La direction juge que pour s’adapter à la nouvelle réalité de l’exploitation cinématographique, il est nécessaire de déménager les opérations dans des locaux plus grands.

Cette annonce survient environ deux mois après que Le Soleil révélait que le cinéma prenait de l’expansion en ouvrant huit  salles à Loretteville. Ce cinéma ouvrira d’ailleurs ses portes le 15 novembre.

«C’est un changement très important pour notre entreprise qui est totalement dédiée à l’expérience cinématographique depuis bientôt 33 ans. L’accueil de multiples événements (premières, conférences, festival) et une programmation toujours plus diversifiée nécessitaient un emplacement beaucoup plus vaste pour la poursuite de notre croissance», explique Robin Plamondon, directeur général du Clap.

Ce dernier a avancé que les installations actuelles ne pouvaient plus subir une nouvelle expansion, en raison des limites architecturales de la Pyramide de Sainte-Foy. 

Information confirmée par Sylvain Gilbert, propriétaire de la Pyramide. «Il est certain que nous aurions aimé pouvoir répondre à la demande d’agrandissement du Cinéma Le Clap. Toutefois, avec un taux d’occupation qui frôle la pleine capacité, il nous était impossible de leur offrir un espace supplémentaire», a déclaré M. Gilbert par voie de communiqué. 

Les travaux de construction commenceront sous peu et l’ouverture devrait avoir lieu à la fin 2019.

Maquette de l'intérieur du cinéma Le Clap à Place Ste-Foy

Le cinéma de 12 salles occupera les locaux laissés vacants par le restaurant L’Académie et les boutiques Omer DeSerres et Bovet. Ce lieu était auparavant l’emplacement du Cinéma Ste-Foy dans les années 90.

«Nous sommes heureux de nous associer à l’image de raffinement et d’excellence qui fait de Place Ste-Foy une destination incontournable pour toute la population de Québec», ajoute le directeur général.

La direction a précisé que chaque salle sera munie d’un grand écran et que la qualité acoustique sera «exceptionnelle».

Un emplacement idéal

Robin Plamondon est convaincu que Le Clap pourra profiter de cette «plaque tournante» qu’est le boulevard Laurier, dont les projets d’expansion se sont multipliés au courant des dernières années.

«Avec les modifications majeures qu’il y a eu dans le centre d’achat, on voit qu’il y a un intérêt à progresser et à faire de cet environnement un lieu plus confortable, qui attire une vaste clientèle», explique Robin Plamondon.

Le nouveau site du Clap ne devrait pas chambouler les habitudes des clients du cinéma, dû à la proximité entre les deux centres commerciaux, selon les études de marché effectuées par le cinéma. 

D’ailleurs Robin Plamondon croit que son entreprise attirera davantage d’étudiants par le fait que ces derniers sont extrêmement présents à Place Ste-Foy. 

Fidèle à soi-même

Bien que Le Clap déménage, la direction n’a pas l’intention de changer l’image de marque de l’entreprise.

Malgré l’augmentation de la taille des salles, Robin Plamondon a mentionné au Soleil que l’ambiance sera toujours intime, ce qui représente une des forces du Clap selon lui. 

Pour ce qui est de la programmation, il n’y aura pas de changements majeurs pour ce qui est du type de films qui seront présentés. Le Clap continuera de présenter des films québécois, européens, oscarisés, ainsi que les grands succès du box-office. 

«L’objectif premier en ayant plus de salles est d’offrir des horaires complets, d’avoir une programmation encore plus étoffée et de pouvoir maintenir les films à l’affiche encore plus longtemps», indique le directeur général du Clap.