Anne Dorval dans le film Mommy

Le cinéma au féminin à l’honneur

La place des femmes au cinéma, sujet dans l’air du temps s’il en est un, ici comme ailleurs, sera à l’honneur ce printemps chez Antitube. Jusqu’en mai, une série de huit projections et tables rondes tentera de «dresser un état des lieux» depuis le premier long-métrage réalisé par une femme, en 1972.

L’événement L’une et l’autre – Les femmes et le cinéma québécois est lancé jeudi, à 19h, à la coopérative Méduse en cette journée internationale de la femme, avec la présentation d’une table ronde sur la représentation de la mère au grand écran, depuis Aurore l’enfant martyre jusqu’à Mommy. La réalisatrice Chloé Robichaud (Sarah préfère la course, Pays), la journaliste du Devoir Manon Dumais et la professeure Marianne Gravel sont de la partie. Suivra à 20h30 la projection de courts-métrages en l’honneur de Vidéos Femmes.

Le 14 mars, place à une rétrospective des œuvres de Michèle Cournoyer, une pionnière du cinéma d’animation au Québec. Le 27 mars, le public est invité à réfléchir à des questions philosophiques à l’issue de la présentation de courts-métrages portant sur les notions d’identité et de sexualité.

Le 31 mars, journée fort occupée au Musée de la civilisation, avec une table ronde portant sur les femmes autochtones et le documentaire, suivie d’un programme de courts-métrages réalisés par des cinéastes des Premières nations.

La vie rêvée, premier long-métrage québécois tourné par une femme, en l’occurrence Mireille Dansereau, fera l’objet d’une projection (dans une copie 35mm) le 21 avril en après-midi, en présence de la cinéaste.

Le 26 avril, à Méduse, la comédienne Marie-Josée Bastien viendra présenter un coup de cœur, J.A. Martin photographe, de Jean Beaudin. En 1977, ce film avait valu à Monique Mercure un prix d’interprétation au Festival de Cannes.

Finalement, le 10 mai, les trois fondatrices de la boîte de production Colonelle films, Fanny Drew, Geneviève Dulude-De Celles et Sarah Mannering prendront part à une classe de maître sur les défis qu’elles doivent relever pour se tailler une place dans le milieu de la production cinématographique.

+

VOUS VOULEZ Y ALLER?

  • Quoi: L’une et l’autre – Les femmes et le cinéma québécois
  • Quand: huit événements en mars, avril et mai
  • : Musée de la civilisation et Méduse
  • Billets: sauf pour les événements gratuits, 10 $ (général) et 8 $ (étudiants, abonnés du Musée et d’Antitube)
  • Infos: www.antitube.ca