Le Bébé Boss raconte l'histoire d'un bébé adopté par la famille Templeton, au grand dam de Tim, l'enfant unique du foyer.

Le Bébé Boss fait la loi en tête du box-office

Le bébé en costume-cravate du film Le Bébé Boss, film d'animation du studio DreamWorks, a conservé la tête du box-office nord-américain, selon les chiffres provisoires de la société spécialisée Exhibitor Relations dimanche.
L'ange blond aux yeux verts, doublé par l'acteur Alec Baldwin, est en mission pour comprendre pourquoi les chiots ont tant de succès auprès des gens. Une enquête qui lui a permis d'amasser 26,3 millions de dollars pour sa deuxième semaine en salles (89,4 millions au total).
La Belle et la Bête, remake de Disney avec Emma Watson, a conservé sa deuxième place avec 25 millions de dollars de recettes (432,3 millions en quatre semaines).
Il devance Les Schtroumpfs - Le village perdu, troisième pour sa sortie. La quête de la Schtroumpfette, de Schtroumpf costaud, de Schtroumpf à lunettes et de Schtroumpf maladroit vers un village perdu est semée d'embûches, et la présence du méchant Gargamel n'a pas semblé effrayer les jeunes spectateurs : le film a rapporté 14 millions de dollars.
Autre nouveauté, les papys de Braquage à l'ancienne se placent quatrièmes. Morgan Freeman, Michael Caine et Alan Arkin, octogénaires presque fringants, vont tenter de braquer la banque qui les a ruinés quand leurs pensions de retraite partent en fumée. Une comédie qui a rapporté 12,5 millions de dollars pour son premier week-end.
En cinquième position arrive Ghost in the Shell, l'adaptation du film d'animation japonais du même nom, sorti en 1995, avec de véritables acteurs.
Ce long métrage américain qui met en scène Scarlett Johansson dans le rôle du major Motoko Kusanagi, dont la mission est d'anéantir une société secrète qui contrôle les esprits, a réalisé 7,3 millions de dollars de recettes pour son deuxième week-end sur les écrans nord-américains (31,6 millions au total).