Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Dave Bautista incarne un ex-militaire qui dirige un groupe de mercenaire chargé de récupérer un butin dans une Las Vegas grouillante de zombies dans <em>L’armée des morts</em>.
Dave Bautista incarne un ex-militaire qui dirige un groupe de mercenaire chargé de récupérer un butin dans une Las Vegas grouillante de zombies dans <em>L’armée des morts</em>.

L’armée des morts : Plus que le client en demande *** [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Vous connaissez cette tendance de certains fast-food à servir des proportions gargantuesques ? On assiste au même phénomène à en mettre plus que le client en demande dans le cinéma hollywoodien. Et L’armée des morts (Army of the Dead), qui marque le retour de Zach Snyder à la réalisation après un drame familial, en représente la parfaite incarnation.

Cette tendance à l’inflation se retrouve en général dans la débauche d’effets spéciaux, les scènes toujours plus violentes et la longueur indécente. L’armée des morts ne fait pas exception.

Le film de zombies se prête à merveille à l’exagération et Snyder, un spécialiste du genre qui a commencé sa carrière avec le remake de Zombie de George A. Romero, en respecte tous les codes. Dont les giclées de sang dans la caméra, le sous-texte critique sur le capitalisme exacerbé (l’action se déroule à Las Vegas) et l’angle sociopolitique (une nette allusion au trumpisme et à l’immigration).

Dans cette optique, il n’est guère surprenant à ce qu’il met en scène des super-zombies génétiquement modifiés qui se déplacent à la vitesse de l’éclair et font preuve d’un minimum d’intelligence.

Était-ce une raison pour étirer ce film d’horreur fantastique sur 2h15 ? Absolument pas. À commencer par la trop longue mise en place qui nous présente les personnages — de façon superficielle (une constante chez Snyder). Un comble…

Reste que le long métrage repose surtout sur Scott Ward (Dave Bautista), un ex-militaire qui a contribué à l’évacuation d’une petite partie de la population de Las Vegas lors de l’invasion des zombies. La ville du vice et du kitsch (les allusions sont nombreuses) est maintenant enclavée.

Ward reçoit une offre d’un propriétaire de casino pour récupérer 200 M$ dans une chambre forte et assembler un groupe de mercenaires pour se faire. Le spectateur sait dès ce moment qu’il s’agit d’un prétexte pour l’armée de mettre la main sur un bien beaucoup plus précieux à leurs yeux…

En parallèle, Znyder et ses coscénaristes ont greffé une histoire de relation brisée père-fille entre notre héros musclé et Kate (Ella Purnell). La bénévole dans le camp de réfugiée accolée à Las Vegas n’hésite pas à pratiquer le chantage émotif. Ça va, mais le prétexte à ce pan du récit s’avère complètement accessoire. Il aurait facilement pu être sacrifié au montage.

Le film en scène des super-zombies génétiquement modifiés qui se déplacent à la vitesse de l’éclair.

Que ce soit avec L’homme d’acier (2013) ou Batman vs Superman (2016), Snyder nous a habitués à la flamboyance dans les scènes d’action. Il est, sans conteste, un grand spécialiste des effets de manche (avec ses mouvements de caméra) qui masque la vacuité de sa réalisation et qui se résume souvent à multiplier les gros plans. Il loge à l’enseigne du divertissement à budget faramineux et non à celle du cinéma…

Notons tout de même, au rayon des réussites, la diversité de la distribution et la trame sonore aux nombreux clins d’œil (Bad Moon Rising, The End et, inévitablement, Zombie des Cranberries…).

Est-ce bien utile de signaler les incongruités et les invraisemblances, qui vont avec le genre ? La finale mélo qui s’étire ouvre toute grande la porte à une suite ? De toute façon, les spectateurs seront au rendez-vous même si L’armée des morts aurait profité (un brin) d’une diffusion en salles...

L’armée des morts est présenté sur Netflix

Au générique

Cote : ***

Titre : L’armée des morts

Genre : Drame d’horreur

Réalisateur : Zach Snyder

Acteurs : Dave Bautista, Ella Purnell, Ana de la Reguera

Durée : 2h20