La statue en bronze, de plus de deux mètres de haut a été dévoilée dans une rue piétonne de Budapest en présence des deux filles de Bud Spencer, né Carlo Pedersoli en 1929.

L’acteur Bud Spencer statufié à Budapest

BUDAPEST — Les fans de l’acteur de western-spaghetti Bud Spencer, mort en 2016, ont inauguré samedi une statue à son effigie érigée non pas en Italie, son pays d’origine, ni au Far West américain, où il assommait les méchants de ses films, mais en Hongrie où il est l’objet d’un véritable culte.

La statue en bronze, de plus de deux mètres de haut, qui représente l’acteur italien en cow-boy à large carrure, selle jetée sur l’épaule, a été dévoilée dans une rue piétonne de Budapest en présence des deux filles de Bud Spencer, né Carlo Pedersoli en 1929.

Après la mort de Bud Spencer en juin 2016, à l’âge de 86 ans, l’hommage proposé à la mairie de la ville par la sculptrice Szandra Tasnadi avait reçu un assentiment enthousiaste des autorités. Budapest compte déjà un parc baptisé du nom de l’acteur.

Bud Spencer et son acolyte Terence Hill

Les westerns-spaghetti tournés avec son acolyte Terence Hill à la fin des années 60 et dans les années 70 rassemblent en Hongrie une large communauté de passionnés.

Cette popularité est notamment liée à l’exotisme que distillaient ces films dont le contenu était jugé suffisamment inoffensif par la censure communiste pour être diffusé dans la Hongrie du bloc socialiste.

«C’était un bout de l’occident, de la liberté qui nous était accessible», a expliqué à l’AFP Ignac Pal, un commerçant de 43 ans venu à l’inauguration.

Bud Spencer avait aussi créé des liens avec le public hongrois dans sa jeunesse, au cours de sa carrière de champion international de natation et de water-polo, un sport très populaire en Hongrie, comme en a témoigné la présence à l’inauguration d’un de ses «meilleurs amis», l’ancien médaillé olympique hongrois de water-polo György Karpati, 83 ans.