La liste: 5 chouchous de l'univers Potter

Pour souligner la sortie de la suite du film «Les animaux fantastiques», inspiré de l’univers d’Harry Potter, voici cinq personnages secondaires issus du monde du petit magicien qui nous font craquer.

1. Severus Snape

Avec son air bête, son penchant pour le sarcasme, son hostilité envers Harry et ses allégeances floues (pourquoi diantre Dumbledore fait-il confiance à cet ex-supporteur de Voldemort?), on aimait le détester, le prof de potions. C’était avant de connaître son secret et le rôle qu’il aurait à jouer dans la croisade du bien. Voilà un spectaculaire exemple de réhabilitation d’un personnage. Geneviève Bouchard

2. Dobby

Ses bonnes intentions auront mis Harry dans le pétrin à quelques reprises. Libéré par une chaussette du sorcier à lunettes, l’elfe de maison de la famille Malfoy lui fera montre d’une indéfectible loyauté. À la vie, à la mort, comme on dit. Son destin aussi héroïque que tragique nous aura fait verser une petite larme… Geneviève Bouchard

3. Neville

Aussi maladroit que courageux, Neville (à gauche sur la photo ci-haut) est promis à de grandes choses dans la lutte contre les forces du mal. Privé de ses parents, qui ont perdu l’esprit sous la torture d’une sbire de Voldemort, il aura l’occasion de leur faire honneur en organisant la résistance à l’école (en l’absence d’Harry), en plus de poser une action cruciale dans la bataille finale. Geneviève Bouchard

4. Hagrid

Dans un univers rempli de personnages plus fantastiques les uns que les autres, Hagrid détonne. Un peu nono et marginal, mais avec un cœur immense, il devient de facto le grand frère des petits sorciers. Son intérêt pour les créatures fantastiques les plus dangereuses possible et les gaffes qui s’ensuivent le rend immensément sympathique. Éric Moreault

5. Sirius Black

Le flamboyant et aimant parrain d’Harry Potter, Sirius Black, garde un bien lourd secret et est injustement condamné pour un crime qu’il n’a pas commis. Ça devrait suffire à ce qu’on l’aime vraiment beaucoup, mais, en plus, il a la capacité de se transformer en chien noir. Là, on l’adore. Éric Moreault