La famille Addams revit, les zombies envahissent Cannes

La réplique de la semaine

— «Tout le monde va se coucher terrifié d’exister.» 

Emma (Johanne-Marie Tremblay) à Joseph (Robert Lalonde), qui évoque la possibilité d’indépendance du Québec dans Ville Neuve de Félix Dufour-Laperrière.

Premières images

Si vous pensez que votre famille est bizarre, elle n’arrive probablement pas à la cheville des Addams! Je me rappelle avec délice la version cinématographique de Barry Sonnenfeld (1991) et de sa suite, deux ans plus tard, des mésaventures macabres de la famille tordue imaginée par le bédéiste Charles Addams dans les années 1930. Ce nouvel essai en animation a beaucoup plus de latitude qu’un film en images réelles (même avec les trucages). Et les premiers extraits laissent présager un fun noir — la référence à It de Stephen King est bien envoyée. Sortie prévue : 11 octobre

Arrêt sur image

On a appris cette semaine que nul autre qu’Alexandre Desplat composera la musique pour la version des Quatre filles du docteur March que vient de tourner Greta Gerwig. La présence du musicien français aux deux Oscars, pour La forme de l’eau et Le grand hôtel Budapest, est un signe que l’entreprise a de l’envergure. Le classique de Louisa May Alcott (1868) s’attarde à l’histoire d’une épouse (Laura Dern) et de ses quatre filles (Saoirse Ronan, Emma Watson, Eliza Scanlen, Florence Pugh) qui font la connaissance d’un jeune homme plein de ressources (Timothée Chalamet). Après le sublime Lady Bird (2017), on a très hâte de voir ce que nous réserve Gerwig. Sortie prévue : 25 décembre

Gros plan

La rumeur courait depuis quelques jours, elle est maintenant confirmée : The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch sera le film d’ouverture, en première mondiale, de la 72e édition du Festival de Cannes, le 14 mai. Le long métrage de zombies réunit une distribution à réveiller les morts, parfaite pour le tapis rouge : Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Chloë Sevigny, Steve Buscemi, Danny Glover, Iggy Pop, Tom Waits, Selena Gomez… Jarmusch, un habitué sur la Croisette, sera en compétition pour la Palme d’or à une huitième reprise. Sa comédie se veut «une subversion du genre, avec un clin d’œil au film phare de George Romero, La Nuit des Morts-Vivants, mais aussi un hommage au 7e art». The Dead Don’t Die prendra l’affiche ici un mois plus tard. La composition de la sélection officielle sera dévoilée le jeudi 18 avril.

Fondu au noir

Seymour Cassel est décédé dimanche à 84 ans. Ami du grand John Cassavetes, l’acteur américain a tourné pas moins de six longs métrages avec le légendaire réalisateur de Faces (1968), qui vaudra d’ailleurs une nomination aux Oscars à Cassel. Il était inoubliable dans Minnie et Moskowitz (1971). Même s’il a joué dans quelques films hollywoodiens comme Dick Tracy (1990), il est resté fidèle au cinéma indépendant, auquel il insufflait une énergie caractéristique de la contreculture dont il était issu. Après avoir tourné quatre fois avec Steve Buscemi, Cassel a prêté ses traits caractéristiques à Wes Anderson à trois reprises, dont La famille Tenenbaum (2001).