Le directeur du festival Dieter Kosslick a assuré lors de la présentation du programme que la Berlinale ne faillira pas à sa réputation de grand festival du cinéma engagé et s'efforcera d'apporter un peu de lumière dans un monde en crise.

La Berlinale promet de l'optimisme dans un monde de crises

Penélope Cruz, Hugh Jackman, Catherine Deneuve et Ethan Hawke sont attendus sur le tapis rouge du Festival de Berlin, la Berlinale, dont le programme «optimiste» dans un monde de crises a été dévoilé mardi.
Pour sa 67e édition, la Berlinale prévoit une sélection de 400 productions internationales dont 18 ambitionnent l'Ours d'or pour succéder le 19 février au documentaire italien sur les migrants Fuocoammare, par-delà Lampedusa.
Le directeur du festival Dieter Kosslick a assuré lors de la présentation du programme que la Berlinale ne faillira pas à sa réputation de grand festival du cinéma engagé et s'efforcera d'apporter un peu de lumière dans un monde en crise. «Nous avons monté un programme de longs-métrages portés par les thèmes du courage et de l'optimisme et qui sont pleins d'humour, a-t-il estimé. Quand on commence à travailler sur un programme, on ne sait pas encore ce qu'il va se passer dans le monde mais c'est comme si ces réalisateurs étaient capables, eux, d'anticiper.»
La part belle à l'Europe
Cette année, le festival, créé juste après la Seconde Guerre mondiale, accorde une fois encore une large place au cinéma d'auteur européen avec notamment la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland (Europa Europa, 1990), l'Allemand Volker Schloendorff, le Finlandais Aki Kaurismaki ou le lauréat de l'Ours d'or en 2013 avec Mère et fils, le Roumain Calin Peter Netzer.
Les grosses productions seront représentées aussi mais hors compétition, avec T2 Trainspotting du Britannique Danny Boyle, la suite du film culte des années 90, et Logan, le troisième volet des aventures de Wolverine, super-héros des X-Men.
Le premier grand festival de cinéma de l'année en Europe s'ouvrira le 9 février avec en avant-première mondiale le film Django, première réalisation du producteur et scénariste français Étienne Colmar. L'acteur français Reda Kateb y campe le célèbre guitariste Django Reinhardt, le génie du jazz manouche dans un Paris sous occupation nazie.
Le jury sera présidé par le réalisateur néerlandais Paul Verhoeven (Basic Instinct, RoboCop, Elle) et accueillera l'actrice américaine Maggie Gyllenhaal ou encore la productrice tunisienne Dora Bouchoura.