J.R.R. Tolkien revit, docteure Carrie soigne les scénarios

La réplique de la semaine

«T’es tellement jeune.» «Plus pour longtemps.»

—  Océane (Éléonore Loiselle) qui couchera bientôt avec Félix (Emmanuel Schwartz), un homme deux fois plus âgé qu’elle, dans Dérive de David Uloth.

Premières images

Avant l’adaptation épique du Seigneur des anneaux par Peter Jackson, un drame biographique sur la vie de son auteur, J.R.R. Tolkien (1892-1973), n’aurait probablement intéressé qu’une poignée de mordus. Dome Karukoski (Tom of Finland) semble manifestement miser sur un parallèle avec la Première Guerre mondiale (et non la Seconde, ce dont c’est toujours défendu Tolkien), sur le sens de la camaraderie et l’amour comme source d’inspiration pour Tolkien. Nicolas Hoult (Mad Max : La route du chaos) étant Britannique, le choix est conséquent comme premier rôle. Mais a-t-il la carrure? Sortie prévue : 10 mai.

Arrêt sur image

Il y a déjà 20 ans jeudi que décédait Stanley Kubrick. Le génie du 7e Art aura marqué plusieurs générations de cinéphiles, bien sûr, de Spartacus (1960) à Full Metal Jacket (1987), mais aussi quantité de réalisateurs (dont Nolan, Lucas, Spielberg, Ridley Scott, Wes Anderson…). Les chefs-d’œuvre 2001, l’odyssée de l’espace (1968) et Orange mécanique (1971) sont légendaires. Mais presque tous les films du grand maître se distinguent par leur éclectisme et leur maîtrise cinématographique. Les yeux grands fermés, son 13e et dernier long métrage, a pris l’affiche quatre mois après sa mort.

Gros plan

Il est largement connu, et reconnu, que la regrettée Carrie Fischer, outre son rôle de la princesse Leia et son goût pour les abus, avait un talent fou pour jouer au docteure de scénario. La revanche du Capitaine Crochet, Arme Fatale 3 ou Le chanteur de noces ont bénéficié de ses bons soins. Mais saviez-vous que Charlie Kaufman a joué le même rôle pour Kung Fu Panda 2 ? Les frères Coen pour Les folies de Dick et Jane ? Adam McKay pour Le lutin? Incroyable. IndieWire a concocté une liste de 17 collaborations qui défrisent : http://bit.ly/2VEKXwU.

En tournage

Pour la première fois de sa carrière, le grand Nanni Moretti a choisi un sujet qui n’est pas le sien pour Tre piani. Le réalisateur de La chambre du fils (2001) et de Mia madre (2015) a adapté, avec deux coscénaristes, le roman de l’Israélien Eshkol Nevo. Le tournage de 16 semaines, qui a débuté à Rome lundi, suit les tribulations de trois familles qui habitent dans trois appartements du même immeuble bourgeois. Film moins politique et plus filial, peut-on présumer. Moretti, comme souvent, fait partie de la distribution avec, entre autres, Margherita Buy et Alba Rohrwacher. La sortie est prévue pour 2020.