L’acteur Johnny Depp intente des poursuites contre son ex-femme, Amber Heard.

Johnny Depp réclame 50 millions $ à son ex-femme Amber Heard

FAIRFAX. — L’acteur Johnny Depp intente des poursuites contre son ex-femme, Amber Heard. Il lui réclame 50 millions $ pour diffamation, lui reprochant un article sur la violence conjugale qu’elle a écrit pour le Washington Post.

Selon la plainte déposée vendredi devant un tribunal de Virginie, il est clair que l’article parlait de Johnny Depp, même si son nom n’était pas mentionné dans l’article de l’actrice. Depp qualifie les allégations de violence conjugale de «catégoriquement et manifestement fausses».

La poursuite soutient que l’article n’est qu’un canular afin d’aider son auteure à faire progresser sa carrière.

Johnny Depp soutient avoir subi des pertes financières à cause de ces allégations. Il dit notamment avoir dû abandonner le rôle du capitaine Jack Sparrow dans la série Pirates des Caraïbes.

Dans l’article publié en décembre, Ambert Heard avait raconté avoir perdu des rôles et un contrat lucratif à cause de sa dénonciation de la violence conjugale dont elle s’est dit victime.

Les publicistes et les avocats de Heard n’ont pas rappelé l’Associated Press.

Dans une déclaration au magazine People, un avocat de Mme Heard, Eric George, a dit que cette poursuite était «frivole». Selon lui, il s’agit d’une autre tentative de Johnny Depp pour faire taire son ex-femme.

Adam Walmand, l’avocat de Johnny Depp, a répliqué en affirmant que son client et lui-même attendaient avec impatience l’occasion de présenter «une preuve écrasante de vidéos, de photographies et de témoins oculaires» qui laverait la réputation de l’acteur.

Ambert Heard avait accusé Johnny Depp de violence conjugale en mai 2016, un an après leur mariage. Après que l’actrice eut montré à un tribunal une photo d’elle, le visage tuméfié, un juge avait ordonné à Depp de rester loin d’elle.

Le couple s’est rencontré sur le tournage du film Rhum express en 2011. Leur divorce a été prononcé en 2017.