Hors champ

La réplique de la semaine
«C'est pas drôle avoir 70 ans.» «T'as 82.»
- Mme Lapierre (Denise Filliatrault) et Julien (Gabriel Sabourin) alors que son fils lui rend visite au CHSLD dans C'est le coeur qui meurt en dernier d'Alexis Durand-Brault
Premières images
Le gros buzz sur le Web cette semaine: le premier extrait de Thor: Ragnarok, avec plus de 20 millions de visionnements sur le compte de Marvel. Le retour de Chris Hemsworth dans le rôle-titre pour ce troisième volet en a sûrement réjoui plus d'un, mais c'est l'apparition de Cate Blanchett en Hela qui a volé la vedette. Le ton aussi, plus proche de l'humour détaché des Gardiens de la galaxie. Et, bien sûr, la présence d'Hulk en gladiateur qu'il doit affronter avant d'empêcher la destruction de sa planète et de sa civilisation (le Ragnarok). Sortie prévue: 3 novembre
Gros plan
Max von Sydow a eu 88 ans lundi. Le grand acteur suédois a d'abord été révélé dans Le septième sceau (1956) du très grand Ingmar Bergman, qui en fera un de ses acteurs fétiches. Le célèbre réalisateur et von Sydow vont tourner 11 longs métrages (dont Les fraises sauvages et L'heure du loup) avant que ne décolle la carrière internationale de son compatriote. Son rôle du père Lankester Merrin dans L'exorciste (William Friedkin, 1973) va étendre sa renommée en dehors du cercle de la critique qui admire l'âpreté de son jeu. Max von Sydow a côtoyé d'autres grands réalisateurs, Pollack, Tavernier, Huston, Lynch, Spielberg, tout en continuant à jouer dans des productions grand public. Dernier en date: Star Wars, épisode VII: Le réveil de la Force.
Retour en arrière
Il y a 65 ans mardi, Chantons sous la pluie prenait l'affiche et allait implanter son fameux refrain (I'm Singing in the Rain) dans l'inconscient collectif occidental. La fameuse comédie musicale de Stanley Donen et Gene Kelly demeure une référence dans le 7e art, au même titre que Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy. La célèbre scène de Gene Kelly qui chante sous les trombes d'eau après avoir embrassé Kathy a changé d'aura dernièrement. C'est Debbie Reynolds, la mère de Carrie Fischer, qui jouait le rôle. Les deux femmes sont décédées en décembre dernier. Il nous reste la mémoire cinématographique de plusieurs beaux moments...
Zoom
La cinémathèque américaine a annoncé cette semaine qu'elle remettait sa récompense annuelle à Amy Adams. Elle rejoint les Reese Witherspoon, Julia Roberts et Nicole Kidman, honorées avant elle. La polyvalente actrice succède à Ridley Scott, réalisateur de Blade Runner, dont Denis Villeneuve complète la suite. Parlant du Québécois, Adams était la vedette de L'arrivée, qu'il a réalisé. Le rôle ne lui a pas valu d'invitation aux Oscars - une grossière erreur -, mais la belle femme, qui se distingue autant par son talent que son intelligence, a aussi brillé dans plusieurs autres films comme Arnaque américaine (David O. Russell), qui lui a valu une nomination de meilleure actrice aux Oscars. Adams reprendra bientôt son rôle de Lois Lane dans Justice League.