Hors champ

La réplique de la semaine
«Si tu vends ton rêve, qu'est-ce qu'il te reste?»
- Kenny Wells (Matthew McConaughey), qui refuse une offre de 300 millions $ de requins de la finance qui veulent acquérir sa minière dans Or (Gold) de Stephen Gaghan
Premières images
J'imagine à peine ce que doit ressentir Francis Leclerc en tournant un film inspiré de l'oeuvre de son père Félix, d'autant que Pieds nus dans l'aube est autobiographique. Le roman, adapté par Fred Pellerin et Francis, s'attarde aux 12 ans du géant québécois à La Tuque. Le cinéaste d'Un été sans point ni coup sûr et de Mémoires affectives a attendu d'être sorti de son ombre et ça paraît. Ces magnifiques premières images portent partout sa signature cinématographique. C'est franchement émouvant. Très hâte à la sortie prévue à la fin 2017.
Retour en arrière
La grande Jeanne Moreau a eu 89 ans lundi. Figure mythique du cinéma français couronnée d'un César et d'un Oscar d'honneur, sex-symbole dès ses débuts dans les années 50, elle accède au statut de star avec le fabuleux Ascenseur pour l'échafaud (1957) de Louis Malle avant de tourner Les amants avec le même Malle et Les liaisons dangereuses avec Roger Vadim. Elle est passée devant l'objectif des plus grands, mais pour plusieurs, elle sera éternellement la Catherine de l'indémodable Jules et Jim (1962) de Truffaut dans lequel elle chante Le tourbillon...
Fondu au noir
D'accord Mary Tyler Moore, décédée mercredi à l'âge de 80 ans, est surtout connue pour ses rôles à la télévision. Elle a pourtant livré une inoubliable performance dans Des gens comme les autres (1980), qui lui a valu sa seule nomination aux Oscars - qu'elle n'a pas obtenu, mais elle s'est imposée aux Golden Globes. La première réalisation de Robert Redford a obtenu quatre Oscars, dont Meilleur film et réalisateur, et nul doute que Moore y a beaucoup contribué. C'est du moins ce que croit Donald Sutherland, qui jouait son mari : «C'était une actrice parfaite avec qui travailler, sa performance était parfaite, douloureusement parfaite, et l'amitié offerte parfaite. Je suis sous son charme.»
Zoom
Matthew McConaughey s'est encore livré à une transformation extrême pour un rôle, cette fois dans Or, le drame de Stephen Gaghan. L'acteur caméléon s'est rasé la tête pour porter une perruque qui lui fait une belle calvitie, a de fausses dents croches et, surtout, a gagné 20 kilos pour arborer une belle bedaine de bière... Tout l'inverse du rôle qui lui a valu l'Oscar du meilleur acteur dans Dallas Buyers Club où il avait perdu... 20 kilos! La différence est frappante comme on peut le voir sur la bande-annonce du film du Québécois Jean-Marc Vallée.