Hors champ

La réplique de la semaine
«Les gens qui ne connaissent pas leurs limites finissent toujours par créer des problèmes. Vous, Duval, vous connaissez bien vos limites. Hum?»
- L'inquiétant Clément (Denis Podalydès), chef d'une organisation secrète, à Duval (François Cluzet) dans La mécanique de l'ombre de Thomas Kruithof
Premières images
Sofia Coppola revient au film d'époque avec Les proies (The Beguiled). Après la France de Marie-Antoinette (2006), la cinéaste se penche sur la guerre de Sécession américaine. Dans cette deuxième adaptation du roman de Thomas P. Cullinan, après celle de Don Siegel (1971), elle pourra compter sur une solide distribution : Colin Farrell, Elle Fanning, Nicole Kidman, Kirsten Dunst... Je ne serais pas surpris que cette histoire stylisée de désir, de jalousie et de conventions se retrouve à Cannes, en mai, avant la sortie prévue le 30 juin.
Zoom
Il en aura fallu du temps avant que l'industrie cinématographique canadienne rende hommage au talentueux Christopher Plummer, dont la filmographie contient plus d'une centaine d'oeuvres. L'octogénaire a obtenu un prix Écran soulignant l'ensemble de sa carrière. Remarquez, les Oscars ont pris leur temps aussi : la précieuse statuette du meilleur second rôle lui a été remise en 2012, pour Beginners (Mike Mills). À 82 ans, il devenait l'acteur le plus âgé à obtenir la distinction! Dimanche, le grand homme s'est souvenu de sa jeunesse à Montréal et a tenu à dire quelques mots en français. La classe!
En tournage
Le tournage du très attendu Jurassic World 2 a débuté. La suite du quatrième plus gros succès au box-office mondial (notre vidéo) mettra encore en vedette Chris Pratt et Bryce Dallas Howard, mais pas Omar Sy. Colin Trevorrow n'est pas de retour - il réalisera Star Wars IX cet été. La mise en scène a donc été confiée à Juan Antonio Bayona (Quelques minutes après minuit). Géraldine Chaplin, Toby Jones, Justice Smith et James Cromwell font partie de la nouvelle distribution. Sortie prévue : juin 2018
Retour en arrière
Metropolis a célébré cette semaine les 90 ans de sa sortie nord-américaine. Le film expressionniste muet de Fritz Lang (Docteur Mabuse, M le maudit) est le véritable précurseur des superproductions de science-fiction hollywoodienne. Considéré par plusieurs comme un véritable chef-d'oeuvre visuel, le long métrage du grand réalisateur a aussi essuyé sa pluie de critiques, notamment la trame romantique ampoulée, même pour l'époque, mais, surtout, un certain parfum de fascisme. C'est plutôt l'inverse... Peu importe. Il demeure, sans contredit, un des 100 films que tout cinéphile doit absolument voir avant de mourir. Surtout pour son hallucinante démesure et sa force narrative.