Hors champ

La réplique de la semaine
«Est-ce toi qui vas élever mon enfant maintenant?»
- Paula (Naomie Harris), mère toxicomane, qui confronte son pusher Juan (Mahershala Ali), qui s'est pris d'affection pour son fils de huit ans dans Moonlight de Barry Jenkins
Premières images
Les Minions - le film - a eu peu gâché tout le plaisir et la verve comique des Détestable moi 1 et 2. Le troisième opus semble marquer un retour en force avec ces premières images. Elles dévoilent le nouveau méchant de la franchise, Balthazar Bratt, ses steppettes et ses épaulettes sorties tout droit des années 80. En anglais, c'est Trey Parker, le créateur de South Park, qui en fera la voix. Sortie prévue: 30 juin 2017
Trame sonore
Difficile de trouver plus emblématique comme chanson pour Votez Bougon! qu'Entre deux joints de Robert Charlebois. Le propos colle parfaitement à la famille, mais aussi aux actions entreprises par Paul Bougon: «T'as un gouvernement qui t'vole à tour de bras / Blâme pas l'gouvernement mais débarrasse-toé z'en.» C'est exactement ce qu'entreprend Papa Bougon en fondant le Parti de l'écoeurement national (Le PEN). À remarquer dans la vidéo, une performance vintage de Garou, à l'époque où il était encore rock'n'roll.
Zoom
Un mois après sa sortie, L'arrivée est officiellement devenu le plus gros succès aux guichets de Denis Villeneuve. Son très bon film de science-fiction a accumulé 131 millions$ au box-office (82 millions$ en Amérique du Nord et 49 millions$ dans le reste du monde). Contrairement aux films du genre, il ne mise pas sur une pléthore d'effets spéciaux. Ceux-ci sont quand même partie prenante du récit, comme on peut le voir dans cette fascinante vidéo d'Oblique FX, le studio montréalais d'effets spéciaux derrière une bonne partie de ceux-ci.
Retour en arrière
Parlant de Villeneuve, qui travaille à la postproduction de Blade Runner 2049, le cinéaste québécois a indiqué en entrevue qu'il souhaiterait réaliser une nouvelle version de Dune s'il en avait la chance. David Lynch, dans un très rare échec, a adapté le roman-culte de Frank Herbert. Le réalisateur de Mulholland Drive (2001) a pris ses distances avant même que le film prenne l'affiche, signant d'un pseudonyme. Personne n'en garde un souvenir impérissable, d'ailleurs. Le film est sorti le 14 décembre 1984.