Le réalisateur Alexandre Franchi du film Happy Face lauréat du 8e PCCQ, en compagnie de Micheline Lanctôt et du comédien Robin L’houmeau

Happy Face lauréat du PCCQ

Happy Face d’Alexandre Franchi est le grand gagnant de la huitième édition du Prix collégial du cinéma québécois.

Pas moins de 1100 étudiants, provenant de 51 cégeps, ont participé au processus. Les représentants de chaque collège se sont réunis pour déterminer que ce long métrage « réussit à passer un message percutant à l’aide de fortes métaphores et d’un casting audacieux ». 

Film sur la différence — les protagonistes défigurés brandissent leur «laideur» telle une arme, Happy Face s’est démarqué parmi les cinq longs métrages qui étaient en lice, soit Chien de garde de Sophie Dupuis, Les faux tatouages de Pascal Plante, Manic de Kalina Bertin et Claire l’hiver de Sophie Bédard Marcotte. 

« Tous les cinéastes vous le diront : le Prix collégial du cinéma québécois est le prix le plus significatif car il vient de la relève, de nos futurs cinéphiles», a souligné Micheline Lanctot, la marraine du PCCQ.