Guillermo del Toro a décrit Hamilton comme une «puissance» en matière de créativité... et de crêpes.

Guillermo del Toro fait l'éloge de Hamilton

Le réalisateur mexicain Guillermo del Toro affirme qu'il aime tant la ville de Hamilton qu'il aimerait y faire construire son propre studio.
L'homme derrière Le labyrinthe de Pan a fait l'éloge de cette ville du sud de l'Ontario de même que celle de Toronto alors qu'il présentait son film The Shape of Water, au Festival international du film de Toronto (TIFF). Le long métrage a été tourné en Ontario.
Guillermo del Toro a raconté avoir observé l'évolution de Hamilton depuis les années 90 et décrit la ville comme une «puissance» en matière de créativité... et de crêpes.
Le cinéaste a régulièrement écrit sur Twitter au sujet de ses restaurants et librairies préférés de Hamilton, l'an dernier, alors qu'il travaillait sur le film, gagnant du Lion d'or au récent Festival du film de Venise.
Sally Hawkins y tient le rôle d'une femme d'entretien muette, qui découvre une étrange créature amphibie dans le laboratoire gouvernemental où elle travaille.
Guillermo del Toro dit avoir inclus dans son film des clins d'oeil aux classiques du cinéma hollywoodien.
En conférence de presse à Toronto, lundi, le cinéaste en avait long à dire sur son affection pour la ville de Hamilton.
«J'adore Hamilton, je l'adore. Elle a certains des meilleurs restaurants, boutiques, librairies. C'est certainement une ville qui se transforme», a-t-il lancé.
«Mais ce que j'aime aussi, c'est l'énergie, et je crois que la ville est extrêmement généreuse avec les cinéastes. Elle l'est vraiment et cela fait une énorme différence. Si ça ne tient que de moi, j'aurai bientôt un studio là-bas, lorsque j'aurai récupéré. J'adore la ville.»
Le Festival international du film de Toronto se poursuit jusqu'à dimanche.