Ça sent la coupe, de Patrice Sauvé, avec Louis-José Houde

Films québécois: gare aux tempêtes

Un hiver plutôt tranquille nous attend en ce qui concerne le cinéma québécois, mais quelques tempêtes cinématographiques se pointent à l'horizon, notamment l'intense et très réussi Nelly d'Anne Émond ainsi que le radical Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau. Survol.
Nelly
Date de sortie: 20 janvier
Assurément le long métrage le plus attendu de la rentrée hivernale. Anne Émond filme avec beaucoup d'aplomb et sans concession ce triste récit librement inspiré de la vie et l'oeuvre de Nelly Arcan. Grâce à une renversante performance de Mylène Mackay dans la peau de l'auteure de Putain, Nelly propose une plongée dans la psyché d'une femme aussi douée que névrosée. Un film coup de poing direct au ventre.
Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau 
Date de sortie: 3 février
OEuvre radicale qui a fait sensation au Festival de Toronto, où il a remporté le Prix du meilleur long métrage canadien, le film de Mathieu Denis et Simon Lavoie suit les traces de quatre jeunes déçus de l'échec retentissant du Printemps érable. Le quatuor va se lancer dans des actions qui tendent de plus en plus vers le terrorisme et risquent de leur éclater au visage. Ceux qui font les révolutions... sera aussi présenté à la Berlinale, qui aura lieu du 9 au 19 février.
Le cyclotron
Date de sortie: 10 février
Il y a presque 10 ans, sauf erreur, qu'Olivier Asselin a tourné un long métrage. Lors de la sortie d'Un capitalisme sentimental, en 2008, une collègue l'a très justement décrit comme un ovni dans notre cinéma, un réalisateur cérébral ET sentimental. Dire que nous sommes impatient de voir Le cyclotron, mélange de film historique et de science-fiction, relève de l'euphémisme. D'autant que Paul Ahmarani y occupe un rôle principal avec Lucille Fluet. Bref, un événement rare.
 Ça sent la coupe
Date de sortie: 24 février
Le Canadien, Louis-José Houde et Patrice Sauvé (La vie, la vie): tous les éléments sont réunis pour créer un immense succès. Surtout si le personnage de Houde, Max, est un fan fini du club de hockey de Montréal. Au point de mettre en péril sa relation avec sa blonde (Émilie Bibeau)... Il s'agit d'une adaptation du roman du même nom de Matthieu Simard, qui a lui-même scénarisé. Ça sent la coupe sera le film d'ouverture des Rendez-vous du cinéma québécois, quelques jours avant sa sortie en salle.
L'érotisme et le vieil âge
Date de sortie: 10 février
Avec un tel titre, Fernand Dansereau a certainement toute votre attention. L'expérimenté cinéaste de Doux aveux (1982) porte son regard sur un puissant tabou social: la sexualité des vieux. Il semble que le documentaire ne s'y limite pas, se voulant aussi un «bouleversant témoignage sur l'amour et l'intimité qui lie les êtres humains». Très curieux de voir le résultat.
Aussi...
Gulîstanterre de roses, Zayne Akyol, 20 janvier
Maudite poutine, Karl Lemieux, 27 janvier
Iqaluit, Benoît Pilon, mars 
C'est le coeur qui meurt en dernier, Alexis Durand Brault, mars-avril 
Tuktuq, Robin Aubert, mars