Dolan froidement accueilli, l'Oscar pour la chienne Olivia

La réplique de la semaine

«Je vais être laitte, mais heureuse.»

- Camille (Irlande Côté), 6 ans, à sa grande sœur Mylia (Émilie Bierre) qui lui dit d’arrêter de sucer son pouce dans Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles.

Premières images

On ne sait pas quand on va le voir ni même si on va le voir en salle, mais on a au moins une bande-annonce pour Ma vie avec John F. Donovan, le controversé film «américain» de Xavier Dolan. Le distributeur n’avait guère le choix puisque le drame prend l’affiche le 13 mars en France. Présenté en première mondiale au Festival de Toronto (TIFF), le long métrage a été froidement accueilli. En gros, le style y est, mais le scénario s’essouffle souvent, lui a-t-on reproché. On verra. Ou pas. Mais pas question de porter un jugement sur ces seules premières images.

En tournage

Todd Haynes (Carol) a commencé à Cincinnati le tournage de son nouveau long métrage (pour l’instant sans titre). Le toujours très bon Mark Ruffalo (Spotlight, Foxcatcher) incarne l’avocat Robert Bilott, à l’origine d’une plainte environnementale contre la toute puissante multinationale Dupont pour des décennies de pollution chimique (le véritable Bilott est consultant sur la production). Anne Hathaway (Les Misérables) et Tim Robbins (Dead Man Walking) sont également de la distribution. Comme on n’annonce pas de sortie avant 2020, on peut penser que Cannes est dans la ligne de mire — Haynes est un régulier. Peu importe. La prémisse est vraiment prometteuse.

Arrêt sur image

Christian Bale a eu 45 ans mercredi. Le spécialiste des transformations extrêmes — et grand acteur — a trouvé un rôle à sa mesure dans Vice. L’acteur britannique est totalement convaincant dans la peau de Dick Cheney. Ironiquement, il partage la même date d’anniversaire que l’ex-vice-président des États-Unis. Ça ne s’invente pas. Bale a remporté le Golden Globe du meilleur acteur, mais pas celui de la Guilde des acteurs, décerné à Rami Malek pour son incarnation de Freddy Mercury dans Bohemian Rhapsody. À qui l’Oscar ? Réponse le 24 février.

Gros plan

Depuis L’Artiste, et même avant, il est de coutume à l’arrivée des Oscars de déplorer qu’il n’y ait pas une catégorie pour le meilleur animal de soutien. Si c’était le cas, Olivia repartirait certainement avec la statuette dorée. Le West Highland White Terrier femelle de trois ans apparaît dans moins de trois films cette année, et pas des moindres. On peut la voir en action dans Veuves de Steve McQueen, où elle joue plusieurs scènes avec Viola Davis, et aussi dans Insatiable et Game Night. Dans ce dernier, la chienne de sept kilos est couverte de sang. Et reste imperturbable. Une actrice au poil !