Le CinéPopUp s'est amorcé cette semaine à la bibliothèque Monique-Corriveau.

Des films à l'énergie solaire!

L'arrivée imminente de la septième édition du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), le 13 septembre, marque le retour du populaire CinéPopUp. Pour ceux qui se grattent le coco, il s'agit de deux conteneurs aux couleurs du FCVQ qui font office de microsalles de cinéma. Nouveauté cette année, les projections sont entièrement alimentées à l'énergie solaire.
Cette tradition maintenant bien installée s'est amorcée cette semaine à la bibliothèque Monique-Corriveau, dans le secteur de Sainte-Foy, et se poursuivra jusqu'au 13 août. Les curieux pourront visionner gratuitement des oeuvres primées ainsi que familiales, trois sélections en tout qui mettent en évidence des courts métrages de cinéastes de Québec et de l'extérieur.
La sélection en famille comprend sept titres. On remarque la présence de Parano-nasal de Julie Bernier et François Mercier; Enjambées, de Noémie Brassard et Fabrice, d'Hugo Matte. Les deux programmes d'oeuvres en compétition en 2016 au FCVQ comprennent, entre autres, Mutants d'Alexandre Dostie; La partie d'Alexandre Isabelle; Les sucriers de Nicolas Paquet; Sarah d'Elias Djemil ainsi que Grimaces d'Ian Lagarde et Gabrielle Tougas-Fréchette.
Après Sainte-Foy, les minisalles seront installées à la bibliothèque Lebourgneuf (15 au 27 août); sur la rue d'Auteuil, dans le Vieux-Québec (19 au 31 août); à la bibliothèque Étienne-Parent (29 août au 10 septembre) et sur le parvis de l'église Saint-Jean-Baptiste (12 au 23 septembre).
Le coeur du festival - place D'Youville - accueillera un CinéPopUp du 1er au 23 septembre. Pendant la longue fin de semaine de la fête du Travail, le conteneur à cet endroit se parera aux couleurs de l'événement célébrant la fierté LGBT+ à Québec.
En plein-air
Le festival offrira deux projections en plein air, qui auront lieu les 31 août et 6 septembre. Les films sélectionnés demeurent un mystère pour l'instant, mais la programmation de la 7e édition sera dévoilée prochainement. On sait déjà, toutefois, que les cinéphiles auront droit à deux ciné-concerts : le fabuleux Birdman d'Iñárritu (21 septembre) accompagné à la batterie et le classique La passion de Jeanne d'Arc de Dreyer, à l'orgue (15 septembre).