Le réalisateur Denis Villeneuve et l'actrice Amy Adams sur le plateau de tournage du film L'arrivée.

Denis Villeneuve aux Oscars?

Lorsque les nominations aux Oscars seront annoncées mardi prochain, il y a de bonnes chances que quelques Canadiens se retrouvent dans le lot, dont les Québécois Denis Villeneuve et Xavier Dolan, ainsi que l'Ontarien Ryan Gosling.
Le duo Villeneuve-Gosling très en vogue, qui tourne actuellement le film de science-fiction Blade Runner 2049, a déjà accumulé plusieurs nominations au cours de la saison des galas.
Le long métrage de Denis Villeneuve Arrival (L'arrivée) a récolté neuf mentions aux British Academy Film Awards (BAFTA), en plus de ses deux nominations aux Golden Globes. La Guilde des réalisateurs a aussi sélectionné M. Villeneuve pour un prix soulignant une réussite exceptionnelle par un réalisateur de long métrage.
Pendant ce temps, Ryan Gosling a remporté un prix aux Golden Globes pour son rôle de musicien jazz dans la comédie musicale La La Land (Pour l'amour d'Hollywood) - film qui a été récompensé sept fois en tout lors de la cérémonie. M. Gosling pourrait aussi remporter un trophée aux galas du BAFTA et du syndicat américain des acteurs (SAG).
Sans oublier Dolan
Pour sa part, Xavier Dolan pourrait récolter une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère avec Juste la fin du monde, qui a récolté le Grand prix du jury au Festival de Cannes.
En entrevue lors de la soirée de l'Association des critiques de films de Toronto, plus tôt ce mois-ci, Denis Villeneuve a parlé de Ryan Gosling comme un artiste qui ne fait «aucun compromis».
Ryan Gosling semblait aussi admiratif à l'égard de Denis Villeneuve.
«Il est vraiment inspirant et c'est d'abord et avant tout un gentleman», a-t-il confié lors du Festival international du film de Toronto.
«Il est vraiment Canadien. Notre équipe de Blade Runner est très canadienne. C'est plutôt drôle de voir tout le monde s'excuser pour aucune raison», a-t-il ajouté.
MM. Villeneuve et Gosling ont déjà une carrière bien établie.
Denis Villeneuve a été finaliste aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère pour Incendies, en plus d'avoir été sélectionné dans la compétition officielle du Festival de Cannes pour Sicario. De son côté, Ryan Gosling a été nommé aux Oscars pour le film Half Nelson, en 2007.
Mais leur popularité a pris de l'ampleur dernièrement, puisque leurs projets ont reçu l'attention du gratin de Hollywood.
Le réalisateur canadien Atom Egoyan a salué l'ambition du cinéaste québécois. «Denis Villeneuve est l'un des meilleurs réalisateurs qui travaillent actuellement et j'ai été en admiration devant tous ses films, en commençant par Polytechnique et Incendies», a-t-il dit à la soirée de l'Association des critiques de films de Toronto.
Les critiques de cinéma soulignent que l'ouverture de Denis Villeneuve à travailler sur des films de genre est l'une des clés de son succès.
«Nous n'avons pas beaucoup de réalisateurs canadiens qui ont été capables de faire ça et je peux seulement m'imaginer qu'il doit être vraiment populaire auprès des acteurs et qu'il a une présence agréable sur les plateaux», a exposé Brian D. Johnson, un journaliste et le président sortant de l'Association des critiques de films de Toronto.
M. Villeneuve, qui a aussi réalisé les films Enemy et Prisoners, a aussi bénéficié de l'appui des institutions québécoises, a-t-il souligné.
«Son succès est le parfait exemple qui démontre comment un milieu cinématographique très, très bien financé peut avoir des effets globaux et je fais référence ici à la branche francophone de Téléfilm Canada», a-t-il ajouté.
«Ils aident tant les cinéastes, ils aident tant les jeunes talents et ils sont si bons à financer continuellement les gens avant qu'ils ne percent contrairement au reste du Canada anglophone où, je crois, on a un système dans lequel nous finançons les gens qui ont percé depuis longtemps», a-t-il indiqué.