Cinéma express

Stephen King se joint aux spectateurs pour une projection spéciale de Ça
Bill Skarsgard
Les spectateurs qui assistaient à une projection spéciale du film Ça (It) à Bangor, dans le Maine, ont eu droit à une surprise: l'auteur et résidant local Stephen King s'est joint à eux. La station de radio de l'auteur, WKIT-FM, commanditait la soirée mercredi, et Stephen King y a été accueilli avec une ovation debout. Il a alors invité les spectateurs à se rasseoir, en leur disant qu'ils allaient avoir si peur qu'ils allaient se lever de leurs sièges de toute façon. Le film «It» s'appuie sur le roman de Stephen King du même titre. Il raconte l'histoire d'un clown meurtrier qui se cache dans les égouts de Derry, dans le Maine. L'auteur affirme s'être inspiré de Bangor pour créer la ville fictive. La nouvelle adaptation du roman de Stephen King prend l'affiche vendredi.  AP
Jean-Louis Trintignant souffre d'un cancer
Mathieu Kassovitz, Jean-Louis Trintignant et sa femme Marianne Hoepfner au dernier festival de Cannes
L'acteur français Jean-Louis Trintignant, âgé de 86 ans, souffre d'un cancer, a-t-il confié au magazine Première. «Avant, j'avais peur du cancer. Plus maintenant, j'en ai un!» dit le comédien, à l'affiche du dernier film du réalisateur autrichien Michael Haneke, Happy End qui l'avait déjà dirigé dans Amour. «Quand je signe des autographes - comme je ne vois plus grand-chose, c'est difficile mais bon -, je signe ''Jean-Louis Trintignant'' et je précise en dessous ''à la fin de sa vie''», plaisante-t-il, sans donner plus de précisions sur sa maladie. Au festival de Cannes, où Happy End était en compétition, il avait expliqué vouloir reprendre en décembre au théâtre Antoine à Paris puis l'an prochain à Lyon le spectacle donné au printemps à la salle Pleyel à Paris avec l'accordéoniste Daniel Mille et un quatuor à cordes. «Je devrais m'arrêter, mais je ne veux pas. Les moments les plus heureux de ma vie, c'est quand je travaille, quand je fais du théâtre», confiait-il.  AFP
Oscar honorifique pour Agnès Varda
Agnès Varda
La réalisatrice française Agnès Varda (89 ans) va recevoir le 11 novembre un Oscar d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre, à l'occasion d'une cérémonie annuelle qui verra également récompensé l'acteur canadien Donald Sutherland (Hunger GamesOrgueil et préjugésBraquage à l'italienne), le scénariste et réalisateur indépendant Charles Burnett et le directeur de la photographie Owen Roizman (French ConnectionL'exorciste). La seule représentante féminine de la Nouvelle Vague a déjà reçu un César d'honneur en 2001 et une Palme d'Or d'honneur à Cannes en 2015. Autodidacte du cinéma, Agnès Varda a exploré de nombreuses facettes du septième art et multiplié les expériences tout au long de sa carrière. Ses films ont souvent été engagés, qu'il s'agisse de documentaires politiques ou d'oeuvres consacrées aux personnes modestes et aux marginaux. AFP