Cinéma express

Mort d'un des gangster préférés de Scorsese
Mémorable gangster des <em>Affranchis</em>, Frank Vincent a joué dans la télésérie <em>Les Sopranos.</em>
L'acteur américain Frank Vincent, mémorable gangster des Affranchis de Martin Scorsese ou de la série Les Sopranos, est mort mercredi. Vincent incarnait Phil Leotardo, l'ennemi sans pitié de Tony Soprano à la fin de la série culte sur des mafieux du New Jersey avec James Gandolfini (décédé en 2013) dans le rôle-titre. Selon le site d'informations sur les célébrités TMZ, Frank Vincent a succombé à des complications à la suite d'une opération à coeur ouvert. Il avait souffert d'une crise cardiaque une semaine plus tôt. L'acteur, qui avait 78 ans, avait incarné avec brio les gangsters dans de nombreux chefs-d'oeuvre de Martin Scorsese:  Raging Bull (1980), Les affranchis (1990) et Casino (1995). Il avait également joué dans Do the Right Thing (1989), oeuvre maîtresse de Spike Lee.
Mission Yéti à Namur
Un des personnages du film d'animation <em>Nelly et Simon : mission Yéti</em>.
Nelly et Simon: Mission Yéti sera dévoilé en première mondial au Festival international du film francophone de Namur (FIFF). Le long métrage d'animation réalisé par Pierre Greco et Nancy Florence Savard, de 10e Avenue productions à Québec, fera partie de la section FIFF campus au festival belge, qui se déroule du 29 septembre au 6 octobre. La section dédiée au jeune public présente aussi La bataille géante de boules de neige, le titre européen de La guerre des tuques 3D de Jean-François Pouliot. Deux longs métrages québécois font partie de la compétition officielle qui réunit 12 films : Tadoussac de Martin Pouliot et Tuktuq de Robin Aubert. Et au pire, on se mariera de Léa Pool aura droit à une projection dans la section Regards du présent. Éric Moreault
Tapis rouge pour Et au pire on se mariera
C'était au tour des artisans du très attendu Et au pire, on se mariera de gravir le tapis rouge du Festival de cinéma de la ville de Québec, jeudi soir. La réalisatrice Léa Pool (deuxième à partir de la gauche) était présente en compagnie des acteurs Jean-Simon Leduc et Isabelle Nélisse, de l'auteure et coscénariste Sophie Bienvenu et du producteur François Tremblay pour présenter le long métrage devant une salle comble.  Éric Moreault
À voir au FCVQ vendredi
Sur la lune de nickel (François Jacob), MNBAQ, 15h30
Une suggestion de la réalisatrice Mélanie Carrrier (Québékoisie). Le documentaire s'attarde au sort des habitants de la ville minière sibérienne de Norilsk, entre espoir, nostalgie d'une époque révolue et volonté de faire la lumière sur le sombre passé de la communauté.
La passion de Jeanne d'Arc (Carl Theodor Dreyer), Palais Montcalm, 20h
Dernier film muet du légendaire réalisateur danois, ce chef-d'oeuvre (1927) du cinéma mondial sera présenté dans une version restaurée. Il aura droit à un accompagnateur réputé à l'orgue Casavant: Karol Mossakowski, un jeune prodige qui a remporté plusieurs prix internationaux
120 battements par minute (Robin Campillo), Les Gros Becs, 21h30
Seul film de la compétition au Festival de Cannes présent cette année au FCVQ, le drame historique de Campillo y a obtenu le Grand Prix pour son approche très humaine du manque d'aide aux sidéens dans les années 80 en France. J'ai trouvé le traitement plutôt laborieux et bavard. À vous de voir.  Éric Moreault