Le hall du pavillon Bonlieu, où se tenait le 42e Festival d’Annecy en France.

Cinéma d’animation: «Funan» sacré au Festival d’Annecy

GRENOBLE — «Funan», film d’animation du réalisateur français d’origine cambodgienne Denis Do, dont l’intrigue se déploie durant la révolution khmère rouge, a remporté samedi soir le cristal du meilleur long métrage du 42e Festival d’Annecy en France.

Ce premier film, qui succède au palmarès à Lou et l’île aux sirènes de Masaaki Yuasa, récompensé en 2017, conte l’histoire d’une jeune femme qui tente de retrouver son fils après que ce dernier lui a été arraché par le régime durant leur exil forcé depuis Phnom Penh.

L’autre vainqueur de cette 42e édition est Parvana, une enfance en Afghanistan, long métrage adapté d’un livre de jeunesse de Deborah Ellis — The Breadwinner — par l’Irlandaise Nora Twomey.

Le long métrage, qui narre l’histoire d’une petite fille afghane de 11 ans qui se déguise en garçon pour tenter de retrouver son père tout juste arrêté, décroche le Prix du jury et le Prix du public.

Le cristal du meilleur court métrage est revenu à Bloeistraat 11, de la Néerlandaise Nienke Deutz, qui raconte les dernières vacances d’été de deux amies dont les corps vont petit à petit commencer à se transformer.

Les Prix du Jury et du public de cette même catégorie ont quant à eux consacré Weekends, court métrage onirique du cinéaste américain Trevor Jimenez décrivant le quotidien d’un petit garçon aux parents divorcés.

L’édition 2018 de la manifestation a enregistré un nouveau record de fréquentation avec 11 700 accrédités, «soit 17 % de plus qu’en 2017», a précisé l’organisation dans un communiqué.

Le 43e Festival d’Annecy se tiendra du 10 au 15 juin 2019 et mettra à l’honneur l’animation japonaise.