Carrie Fisher en octobre dernier

Carrie Fisher victime d'une crise cardiaque

L'actrice américaine Carrie Fisher, mythique Princesse Leia dans la saga spatiale "Star Wars", a été victime vendredi d'une grave crise cardiaque a été hospitalisée dans un état critique.
Luke Skywalker (Mark Hamill), Princess Leia (Carrie Fisher) et Han Solo (Harrison Ford) dans un scène de <i>Star Wars (</i>épisode IV)
La comédienne de 60 ans a souffert d'un arrêt cardiaque lors d'un vol Londres-Los Angeles et des passagers lui ont administré des soins de réanimation d'urgence, affirme le site d'informations sur les célébrités TMZ.
Son frère Todd Fisher a confié à la revue The Hollywood Reporter qu'elle était «sortie des urgences» et que son état s'était stabilisé, sans plus de détails.
L'incident est survenu 15 minutes avant l'atterrissage à Los Angeles, et la comédienne, qui a repris son rôle culte dans Le réveil de la force, septième épisode de l'épopée galactique sorti l'an dernier, a été hospitalisée en urgence, ajoute TMZ.
Erik Scott, porte-parole des pompiers de Los Angeles, a confirmé que peu après midi ces derniers «ont répondu à un appel d'urgence à l'aéroport LAX porte 74 [un avion arrivant de Londres] en raison d'un arrêt cardiaque».
«Ils ont immédiatement administré des soins de réanimation [...] et l'ont transportée vers un hôpital local», a-t-il précisé, sans donner le nom de l'actrice.
L'hôpital, joint par l'AFP, n'a pas souhaité commenter et les porte-parole de la comédienne n'étaient pas joignables dans l'immédiat.
Anna Akana, actrice, qui dit sur son compte Twitter avoir voyagé sur le même vol, a écrit sur le réseau social: «Je ne sais pas comment réagir mais Carrie Fisher a arrêté de respirer sur le vol qui nous ramenait chez nous. J'espère qu'elle va s'en sortir».
«Merci beaucoup au personnel d'United Airlines qui s'est précipité pour l'aider ainsi qu'au docteur et à l'infirmière parmi les passagers qui lui ont porté secours», a-t-elle ajouté.
De son côté, la compagnie aérienne United a déclaré que «du personnel médical est venu à la sortie du vol 935 de Londres à Los Angeles après que l'équipage eut signalé qu'un passager était inanimé». «Nos pensées sont avec notre cliente.»
La Force la plus puissante
«Comme si l'année 2016 pouvait encore empirer... J'envoie notre amour à Carrie Fisher», a tweeté l'acteur Mark Hamill, qui incarne le célèbre chevalier Jedi Luke Skywalker, frère de Leia, dans l'épopée intersidérale.
«On t'envoie la Force la plus puissante de tout les univers», a renchéri l'actrice Gwendoline Christie, vedette de la série Game of Thrones et qui incarne la dangereuse Captain Phasma dans la nouvelle trilogie Star Wars.
Celle-ci a démarré avec Le réveil de la force et son prochain opus, Épisode VIII, doit sortir dans un an, avec Carrie Fisher qui reprend son rôle. D'après le site de référence Imdb.com, le film est actuellement en post-production.
Enfant d'Hollywood
Carrie Fisher a grandi au coeur d'Hollywood et de l'industrie du cinéma, fille de Debbie Reynolds, connue notamment pour son rôle dans Chantons sous la pluie (1952), et d'une autre vedette, Eddie Fisher.
Elle a été propulsée sur le devant de la scène avec son rôle de la princesse rebelle Leia dans la trilogie originale Star Wars, devenue rapidement un phénomène culturel entre 1977 et 1983, où elle combat les forces de l'Empire avec Mark Hamill et flirte avec leur compagnon de route Han Solo, incarné par Harrison Ford.
La comédienne gouailleuse et à la voix rauque a admis dans de nombreuses interviews avoir été diagnostiquée bipolaire et avoir souffert d'une addiction aux médicaments et à la cocaïne une grande partie de sa vie.
Elle a reconnu en avoir utilisé lors du tournage de L'Empire contre-attaque, sorti en 1980.
Et confié avoir subi une thérapie par électrochocs, méthode consistant à délivrer un courant électrique d'intensité variable dans le cerveau.
Auteure à succès, elle a chroniqué ses démons dans Wishful Drinking. Son nouvel ouvrage, The Princess Diarist, vient de sortir.
Celle qui fut le fantasme féminins de générations de fans de Star Wars - notamment à cause d'une scène de captive en bikini doré - avait annoncé en juin qu'elle allait tenir une rubrique de courrier du coeur dans le quotidien britannique The Guardian.
Elle disait vouloir guider les jeunes lecteurs, forte des enseignements tirés de ses problèmes psychologiques et de ses années de toxicomanie.  AVEC AP