À voir au Festival de cinéma de Québec mercredi

«Carmen y Lola», d'Arantxa Echevarria (Conservatoire d’art dramatique, 15h30)

Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, ce drame de mœurs relate une histoire d’amour entre deux jeunes femmes dans le milieu gitan qui va lentement mais sûrement atteindre le point d’ébullition et causer bien des remous dans leurs familles respectives. 

Leçon de cinéma, par Hugo Latulippe (Palais Montcalm, 19h) 

Documentaliste chevronné et engagé (Alphée des étoiles, Ce qu’il reste de nous…), Hugo Latulippe vient revisiter des extraits de ses œuvres qui permettront, nous dit-on, de mieux comprendre sa démarche, son modus operandi et ses motivations. Soirée animée par la réalisatrice Mélanie Carrier.

Leto, de Kirill Serebrennikov (MNBAQ, 21h30)

Drame inspiré du destin tragique du rockeur russe Viktor Tsoï, Leto (L’été) est un formidable hymne punk à la liberté, à l’amitié et à l’amour. Un très beau film indépendant qui aurait pu — dû, même — remporter la Palme d’or au dernier Festival de Cannes.